Bienvenue sur prevention.ch

Prevention.ch est la nouvelle plateforme d’information et d’échange pour la prévention et la promotion de la santé. Elle met en lien prévention des maladies non transmissibles, addictions et santé psychique.

Tabac et nicotine

Le tabac est un facteur de risque important de maladies non transmissibles et la première cause de diminution de la qualité de vie et d’années de vie perdues. En Suisse, 9500 personnes meurent chaque année des suites du tabagisme. Avec près de deux millions de fumeurs, la consommation de tabac et de nicotine figure parmi les plus importants problèmes de santé publique. Environ 27 % de la population fume encore. Cette proportion demeure inchangée depuis 2007.
Le tabagisme provoque de nombreuses affections (p. ex., maladies cardiovasculaires, troubles des voies respiratoires ou cancer du poumon). Le nombre d’années de tabagisme, même avec une faible consommation, joue un rôle très important, tout comme la quantité consommée et l’âge auquel on a commencé. La moitié des fumeurs quotidiens décède prématurément, une moitié d’entre eux avant 70 ans. En moyenne, l’espérance de vie des fumeurs quotidiens est réduite de 14 ans par rapport aux non-fumeurs.
Les hommes consomment davantage de produits à base de tabac et de nicotine que les femmes. Des différences existent aussi en fonction du niveau de formation ou du contexte migratoire. Les personnes avec un niveau élevé de formation fument moins souvent que celles avec un bas niveau de formation. Les personnes d'origine migrante fument davantage que les autres. La proportion de fumeurs la plus élevée se trouve dans le groupe des 20 à 34 ans. Les mesures de prévention rendent plus difficile le début et plus facile l'arrêt de la dépendance.
Le tabac n’est pas seulement nocif pour les fumeurs mais aussi pour les autres, même en faibles quantités. Une brève exposition suffit à irriter les voies respiratoires et augmente la vulnérabilité aux infections. Depuis 2010, une interdiction de fumer dans les espaces fermés (bureaux, établissements de restauration, écoles, etc.) est appliquée dans toute la Suisse. L’exposition au tabagisme passif a ainsi fortement diminué, un progrès important dans la prévention mise en œuvre.
Les maladies provoquées par le tabagisme occasionnent des coûts de plusieurs milliards pour la collectivité. À eux seuls, les coûts des traitements médicaux s’élèvent en Suisse à près de 3 milliards de francs par an, prestations médicales et dépenses liées aux médicaments et aux hospitalisations incluses. À cela s’ajoutent des coûts annuels d’environ 2 milliards de francs visant à compenser la perte de gain lorsque des fumeurs tombent malades ou sont temporairement en incapacité de travailler.
Avec les cigarettes électroniques et les produits de tabac chauffé, la nicotine est inhalée ou le tabac chauffé. Ils peuvent conduire à une forte addiction et la vapeur contient souvent des substances cancérigènes. Ces produits semblent moins nocifs que les cigarettes traditionnelles mais les risques pour la santé restent à déterminer car des études à long terme font défaut. Les jeunes en particulier sont susceptibles de les choisir pour commencer à consommer du tabac et de la nicotine.
Tabac

Inspirez-vous