Bienvenue sur prevention.ch

Prevention.ch est la nouvelle plateforme d’information et d’échange pour la prévention et la promotion de la santé. Elle met en lien prévention des maladies non transmissibles, addictions et santé psychique.

Proches aidants

En Suisse, quelque 600 000 personnes (enfants, jeunes, adultes, personnes âgées) assistent des proches. Ainsi, des personnes âgées, malades ou handicapées peuvent rester chez elles, dans leur environnement habituel. Les proches aidants fournissent un précieux travail. En raison de l’évolution démographique, ces tâches d’assistance et de soins gagneront encore en importance à l’avenir.
Les proches aidants assument des tâches très diverses allant de l’intervention d’urgence pour sauver une vie à la prise en charge à long terme d’un membre de la famille ayant besoin de soutien. Le groupe d’aidants le plus important est constitué de femmes et d’hommes entre 50 et 65 ans qui assistent surtout leurs parents ou beaux-parents. Deux tiers des proches aidants adultes travaillent, tout en assumant des tâches d’assistance plusieurs heures par semaine, souvent sur plusieurs années.
Près de 49 000 enfants et adolescents assument aussi des tâches d’assistance en Suisse. Ils prennent soin de grands-parents (40 %) ou d’un parent (32 %). Les autres s’occupent de frères et sœurs ou de personnes extérieures à la famille. Ces jeunes aidants offrent surtout un soutien émotionnel avec, pour 17 % d’entre eux, un impact sur leur santé car ils ont moins de temps libre pour récupérer. Le manque de soutien social à l’intérieur ou à l’extérieur de la famille pose aussi problème.
En évoquant les conséquences de leur travail d’assistance, les proches aidants parlent tant des bons que des mauvais aspects. Côté positif : apprendre de nouvelles choses et voir son estime de soi renforcée. Côté négatif : la charge financière, psychique ou physique que cela entraîne. Si cette dernière est trop importante, les proches aidants peuvent eux-mêmes tomber malades. Ils ne trouvent souvent pas d’offres appropriées pour les soulager ou demandent de l’aide trop tard.
Le travail indispensable fourni par les proches aidants doit être facilité par un cadre favorable. Il faut les décharger à temps pour qu’ils restent en bonne santé. Toute personne qui effectue des tâches d’assistance ou de soins doit pouvoir continuer de travailler. Il est important qu’elle soit soutenue, par exemple au moyen d’allègements financiers, de structures de jour pour la personne prise en charge ou de possibilités de discuter avec d’autres proches aidants.
Proches aidants

Inspirez-vous