Bienvenue sur prevention.ch

Prevention.ch est la nouvelle plateforme d’information et d’échange pour la prévention et la promotion de la santé. Elle met en lien prévention des maladies non transmissibles, addictions et santé psychique.

Maladies cardiovasculaires

La notion de maladies cardio-vasculaires comprend toutes les affections touchant le cœur et la circulation sanguine, comme par exemple l'hypertension, l'infarctus, l'attaque cérébrale (accident vasculaire cérébral = AVC). Ces maladies constituent la première cause de décès en Suisse (plus de 20 000 par an, soit environ un tiers du total des décès), ce qui coïncide avec les valeurs mondiales.
L'infarctus et l'attaque cérébrale, tous deux mortels, sont les maladies cardio-vasculaires les plus fréquentes. L'infarctus survient en cas d'obstruction complète et durable d'une artère coronaire. Certaines parties du muscle cardiaque ne sont plus approvisionnées en oxygène et en nutriments et se nécrosent. En cas d'attaque cérébrale, l'apport sanguin est interrompue dans une région du cerveau dont les cellules nerveuses reçoivent trop peu ou pas du tout d’oxygène et de substances nutritives.
Entre 2002 et 2017, les hospitalisations dues à des maladies cardio-vasculaires ont augmenté de presque 20 % alors que les décès ont diminué d'environ 13 %. Les progrès de la médecine d'urgence et du diagnostic y sont pour beaucoup et permettent un traitement précoce souvent efficace. Les mesures de prévention telles qu’une meilleure protection contre le tabagisme passif, la réduction de la consommation du sel ou encore une activité physique accrue jouent également un rôle déterminant.
Les gens vivent en moyenne bien plus longtemps que par le passé, travaillent davantage assis et bougent moins. Ces éléments favorisent les maladies cardio-vasculaires. Le tabagisme, le surpoids, le diabète, un taux de cholestérol élevé, l’inactivité physique, une alimentation malsaine et le stress sont autant de facteurs de risques sur lesquels il est possible d’avoir une influence. Un mode de vie sain permet de diminuer le risque de maladie cardio-vasculaire.
Un diagnostic posé à temps permet en général de bien traiter les maladies cardio-vasculaires. Le choix du traitement approprié varie d'un cas à l'autre et dépend de la gravité et du type de la pathologie en question. Certaines affections peuvent être traitées par une activité physique adaptée ou des médicaments, d'autres d’une manière invasive par l'implantation d'un pacemaker ou le remplacement d'une valve cardiaque par exemple. Souvent une combinaison de ces approches est nécessaire.
L'activité physique est un élément central du traitement des maladies cardio-vasculaires. Les malades pratiquent une activité physique adaptée comprenant des sessions de force et d'endurance bien dosées ; la charge doit être augmentée de manière contrôlée. L'activité physique diminue sur le long terme la pression sanguine, renforce l’efficacité du cœur, améliore la composition de la graisse corporelle et réduit la mortalité due aux accidents vasculaires cérébraux de 14 %.
Maladies cardiovasculaires

Inspirez-vous