Bienvenue sur prevention.ch

Prevention.ch est la nouvelle plateforme d’information et d’échange pour la prévention et la promotion de la santé. Elle met en lien prévention des maladies non transmissibles, addictions et santé psychique.

Médicaments

Les médicaments psychoactifs soulagent de nombreuses maladies et douleurs. Beaucoup d’antidouleurs, de somnifères et de tranquillisants présentent toutefois un potentiel addictif. Il est dangereux de prendre des médicaments sans raison médicale, à une autre dose ou d’une autre manière que celle prescrite. Une consommation abusive peut entraîner une dépendance aux médicaments. Cette dépendance, souvent insidieuse, n’est fréquemment découverte que tardivement.
Les somnifères et les tranquillisants sont des médicaments prisés pour lutter contre les troubles du sommeil et l’anxiété. Employés correctement, les benzodiazépines et les médicaments similaires sont très efficaces. Mais une prise prolongée peut entraîner une dépendance. En 2018, plus de 2 % de la population suisse consommait presque quotidiennement des somnifères et des tranquillisants. Le phénomène touche plus les femmes et les personnes âgées que les hommes et les jeunes.
En dépit de leur fort potentiel addictif, les analgésiques opioïdes sont fréquemment prescrits. Leur usage (sur prescription ou illégal) a augmenté dans plusieurs pays, États-Unis en tête. Le nombre de personnes dépendantes et de décès augmente en conséquence. La consommation devient également plus importante en Suisse : 2 % de la population adulte en 2016, les femmes étant plus concernées que les hommes. La fréquence de consommation augmente significativement avec l’âge.
Certaines personnes prennent des médicaments pour améliorer leurs performances (travail, école ou sport). Le dopage cérébral avec des psychostimulants comme la ritaline est cependant plutôt rare en Suisse : en 2018, 1,5 % de la population reconnaissait avoir utilisé, au moins une fois au cours de l'année précédente, des médicaments pour gagner en concentration ou en performance. D'autres médicaments comme les anabolisants sont parfois aussi utilisés de façon problématique.
Les médicaments étant généralement destinés à soulager des problèmes de santé, la prévention dans ce domaine représente un défi. Les professionnels de la santé jouent un rôle essentiel à ce niveau. Ils considèrent les traitements alternatifs et prescrivent des médicaments psychoactifs en respectant les règles suivantes : indication claire, faible dosage, durée d’utilisation courte et pas d’interruption brutale. Ils doivent être formés et sensibilisés à l’usage problématique de ces substances.
Médicaments

Inspirez-vous