Bienvenue sur prevention.ch

Prevention.ch est la nouvelle plateforme d’information et d’échange pour la prévention et la promotion de la santé. Elle met en lien prévention des maladies non transmissibles, addictions et santé psychique.

GELIKO Conférence nationale suisse des ligues de la santé

La GELIKO Conférence nationale suisse des ligues de la santé défend les intérêts des malades chroniques dans le domaine de la politique de santé et de la politique sociale. Elle se bat contre les conséquences négatives que les maladies chroniques (cancer, rhumatisme, diabète, maladies pulmonaires, maladies neuromusculaires, maladies cardiovasculaires, VIH/sida, allergies, etc.) entraînent sur le plan de la santé, sur le plan financier et sur le plan social.

Portrait de la GELIKO - Conférence nationale suisse des ligues de la santé

Que fait la GELIKO?

La Conférence nationale suisse des ligues de la santé (GELIKO) défend les intérêts des malades chroniques ans le domaine de la politique de santé et de la politique sociale. Elle se bat contre les conséquences égatives que les maladies chroniques (maladies cardiovasculaires, cancer, rhumatisme, diabète, maladies pulmonaires, maladies neromusculaires, allergies, etc.) entraînent sur le plan de la santé, sur le plan financier et sur le plan social.

À cet effet, la GELIKO exerce une influence sur la classe politique, sur l'administration publique et sur d'autres acteurs importants en faveur des objectifs et des activités des ligues de la santé. Si nécessaire, elle 'adresse aussi aux médias et au grand public.

Les activités de la GELIKO englobent notamment

  • La sensibilisation de la classe politique, de l'administration et du public aux besoins des malades chroniques et de leurs proches;
  • La défense des intérêts des ligues de la santé et la participation au débat politique sur les questions de santé;
  • La garantie des subventions publiques comme rétribution pour les prestations d'utilité publique fournies par les ligues de la santé;
  • Le suivi des thèmes et affaires politiques d'importance pour les ligues de la santé;
  • Une prise d'influence sur les projets de législation (nouvelles réglementations et révisions);
  • Un engagement avant les votations populaires susceptibles d'avoir des répercussions sur les ligues de la santé et leurs groupes cibles;
  • La formation d'alliances pour défendre plus efficacement les intérêts des malades;
  • Le soutien aux projets (d'innovation) communs des ligues de la santé (par ex. renforcement de l'intégration professionnelle ou amélioration des données épidémiologiques);
  • Des prestations de service en faveur des membres (par ex. bulletin régulier);
  • La promotion de la collaboration et l'exploitation de synergies entre les organisations membres.


Qui est la GELIKO?

La GELIKO est l'association faîtière des organisations d'utilité publique qui s'engagent sur le plan national dans le domaine de la santé et dans le secteur social pour la prévention de maladies spécifiques, qui soutiennent les personnes concernées ou qui luttent pour la prévention des maladies et la promotion de tournoi la santé en général.

La GELIKO est une association conformément aux art. 60ss. CC; elle regroupe les membres suivants:

Les principaux organes délibérants et décisionnels de la GELIKO sont l'Assemblée des membres et le Comité.

Le Comité est composé des directeurs et directrices de six organisations membres; il est présidé par le Conseiller aux Etats Hans Stöckli.

Le bureau de la GELIKO, composé d'un directeur (40%) et d'une assistante (40%), se trouve dans les locaux de la Ligue Suisse contre le rhumatisme, une organisation membre de la GELIKO.

Comment la GELIKO se finance-t-elle?
Le financement de la GELIKO repose sur les cotisations des membres, échelonnées en fonction de leurs capacités financières respectives.

Renseignements:

Erich Tschirky, directeur de la GELIKO
Tél. 044 278 10 22
E-Mail: tschirky@geliko.ch

Adresse

Aucun contenu trouvé

Ecrire un article
Publier le contenu

GELIKO Conférence nationale suisse des ligues de la santé

Button
Vers le haut de la page