2) Qu'est-ce que les vitamines ?

Le nom de vitamine vient du mot vita = vie et du mot amine = azoté. Le chercheur américain d'origine polonaise Casimir Funk, qui forgea dès 1912 le terme technique de vitamine, considérait les vitamines comme des substances nécessaires à la vie, qui contenaient toutes de l'azote.

Funk avait raison en ce qui concerne la première partie de son hypothèse. Les vitamines sont des composés organiques qui sont indispensables au fonctionnement normal de notre organisme. Elles ne sont pas synthétisées - ou ne le sont que partiellement - par le corps humain de sorte qu'elles doivent être régulièrement apportées par l'alimentation, même si ce n'est qu'en petites quantités. Les besoins quotidiens varient selon les vitamines - de quelques millionièmes de gramme (vitamine B12) à un décigramme (vitamine C).

ima39803.jpg (33674 octets)

: Cristaux de vitamine C.
Grossissement : environ 200x.

Toutes les bonnes choses vont par treize

A l'heure actuelle, nous connaissons 13 vitamines et nous savons maintenant que Funk avait tort en ce qui concerne la seconde partie de son hypothèse : toutes les vitamines sont loin de contenir de l'azote. Chimiquement parlant, il s'agit de substances totalement différentes les unes des autres. Aussi divise-t-on les vitamines en deux groupes, selon l'une de leurs propriétés physiques - à savoir qu'elles sont solubles dans les corps gras ou dans l'eau :

VITAMINES LIPOSOLUBLES

vitamine A
(provitamine A : bêta-carotène)

vitamine D

vitamine E

vitamine K

Ces vitamines se trouvent dans les aliments riches en graisses (lipides) tels que les huiles, le lait, le beurre, les œufs, les noix, ainsi que dans le poisson et la viande. Les vitamines A, D, E et K sont stockées dans l'organisme, principalement dans le foie et le tissu adipeux. Ces réserves peuvent en partie couvrir nos besoins sur plusieurs mois, alors que nous n'absorbons que peu ou pas du tout de vitamines liposolubles avec la nourriture. Mais le fait qu'elles puissent être stockées entraîne aussi un risque de surdosage.

ima39804.jpg (10004 octets)

 

VITAMINES HYDROSOLUBLES

groupe B
- vitamine B1
- vitamine B2
- vitamine B6
- vitamine B12
- biotine
- acide folique
- niacine
- acide pantothénique

vitamine C

La vitamine C et les huit vitamines du groupe B ne sont stockées dans notre organisme qu'en très petites quantités. Un excès de vitamines hydrosolubles est très vite éliminé par les reins. Les réserves constituées ne suffisent le plus souvent que pour un bref laps de temps (à l'exception de la vitamine B12). Cela signifie que nous devons constamment renouveler l'apport en ces vitamines par une alimentation équilibrée. Un avantage à cela : même des doses jusqu'à cent fois supérieures ou plus aux besoins journaliers peuvent en général être considérées comme inoffensives (se référer également au tableau Les vitamines en bref : dose de sécurité, voir Sommaire partie n° 9).

ima39805.jpg (6054 octets)

Chaque vitamine remplit des fonctions spécifiques

De nombreux champs d'action des vitamines sont connus avec précision : la vitamine A, par exemple, est nécessaire à la vision, la vitamine D régule la fixation du calcium, du phosphore et d'autres minéraux dans le tissu osseux - et est donc responsable de la solidité des os -, et sans vitamine K, il n'y aurait pas de coagulation du sang.

Les vitamines du groupe B sont souvent des substances qui entrent dans la constitution d'enzymes, autrement dit de ces petits auxiliaires qui aident au fonctionnement de l'ensemble du métabolisme et en assurent la régulation. Par métabolisme, on entend : absorber de la nourriture, en tirer de l'énergie et les éléments servant à l'édification des cellules, des tissus et des organes, puis éliminer ce qui n'est plus nécessaire. Le métabolisme régit, notre vie durant, les processus d'édification, de transformation et de dégradation de nos cellules, et est responsable de la croissance, du développement et des processus de vieillissement de notre corps. En tant que constituants d'enzymes, les vitamines participent donc à de nombreuses opérations au cours desquelles les aliments (protides, lipides, glucides) sont transformés en énergie et en matériaux nutritifs. La vitamine B6, par exemple, intervient dans plus de 60 systèmes enzymatiques du métabolisme protidique. Aussi les besoins en vitamine B6 augmentent-ils avec la proportion des protides contenus dans la nourriture. Les personnes qui mangent beaucoup de viande, de poisson et de produits laitiers ont particulièrement besoin de vitamine B6.

Les vitamines sont des substances organiques. Elles diffèrent en cela des oligo-éléments inorganiques qui se trouvent également en très petites quantités dans la nourriture (le zinc, l'iode, le fer, par exemple) et qui jouent dans le bon fonctionnement de l'organisme un rôle important semblable à celui des vitamines.

LES VITAMINES SONT DES SUBSTANCES INDISPENSABLES A LA VIE...

... dont le déficit entraîne une maladie par carence

... dont le corps n'a besoin qu'en petites quantités

... qui doivent être apportées par l'alimentation

retoursommaire.jpg (3393 octets)