ima22502.gif (9648 octets) ULCÈRE GASTRIQUE ET DUODÉNAL

" ULCÈRE "

ima22501.gif (6551 octets)

De quoi s'agit-il ?

Comment apparaît-il ?

Quels sont les facteurs qui le favorisent ?

Que puis-je faire ?

ULCÈRE
Symptômes
  • douleurs brûlantes, lancinantes dans la partie supérieure de l'abdomen (en particulier la nuit, aux premières heures du matin ou à jeun)
  • sensation de pression ou de réplétion après les repas
  • manque d'appétit
  • nausées, vomissements et crampes d'estomac
  • intolérance vis-à-vis de certains aliments
  • perte de poids
Causes
  • déficit de production de mucus ou régénération insuffisante de la muqueuse
  • excès de production d'acidité gastrique
  • troubles de l'irrigation de la paroi gastrique
  • infection par Helicobacter pylori

 

ima22503.gif (67673 octets)

Chère patiente, cher patient,

Votre médecin a diagnostiqué chez vous un ulcère à l'estomac ou au duodénum (ulcère gastrique ou duodénal). Cette pathologie, décrite comme une maladie typique des managers, est loin de ne concerner que les managers stressés - de nos jours, une personne sur 10 a eu au moins une fois dans sa vie des problèmes gastro-intestinaux. Il faut distinguer les ulcères des inflammations de la muqueuse gastrique, qu'on désigne sous le nom de "gastrite", et de l'inflammation de la muqueuse oesophagienne ou "oesophagite de reflux".

Grâce aux idées et suggestions contenues dans cette brochure, vous pouvez apporter un soutien actif et efficace au traitement qui vous a été prescrit. Un ulcère peut se maintenir pendant de nombreuses années. Souvent, de nouveaux ulcères peuvent se former. Mais ne désespérez pas, vous pouvez vous-même, en collaboration avec votre médecin, prévenir le développement d'un ulcère. La guérison durable de votre maladie ne dépend pas uniquement du traitement médicamenteux mais aussi et surtout de votre coopération. En surveillant votre mode de vie, vous éliminerez les facteurs de risque partout où c'est possible. Un style de vie approprié peut vous protéger d'une rechute.

Comment un ulcère se forme-t-il ?

L'oesophage, l'estomac et l'intestin sont revêtus d'une muqueuse qui constitue une protection naturelle contre les sucs digestifs comme p. ex. le suc gastrique acide, la bile et la pepsine. Une muqueuse saine résiste en règle générale à ces substances agressives. Toutefois, une régénération insuffisante de la muqueuse, une irrigation perturbée de la paroi gastrique ou une surproduction d'acide chlorhydrique, de bile ou de pepsine peuvent provoquer des lésions de la muqueuse qui entraînent, à terme, des inflammations ou des ulcères.

ima22504.gif (24433 octets) De récentes découvertes montrent qu'une bactérie, Helicobacter pylori, perturbe également la couche protectrice de mucus. La muqueuse sensible est ainsi exposée au contact avec l'acide, ce qui peut déclencher la formation d'un ulcère.

ima22505.gif (106545 octets)

Processus de guérison

Bien que ne dépassant pas d'ordinaire quelques mm2, l'ulcère peut provoquer des douleurs considérables, vu qu'il constitue pratiquement une plaie ouverte dans la paroi gastrique ou duodénale.

ima22510.gif (49438 octets)

 

FACTEURS DE RISQUE

Facteurs pouvant contribuer au développement d'un ulcère

Mauvaises habitudes alimentaires   Tabac  
ima22506.gif (19729 octets)
  • repas pris à la hâte

  • aliments trop gras ou trop fortement épicés

  • consommation immodérée de café, de thé ou d'alcool (en particulier des alcools forts)

ima22508.gif (19247 octets)

Fumer stimule la sécrétion nocturne d'acide et augmente également votre risque de contracter de nombreuses autres maladies, en particulier cardio-vasculaires.

Stress négatif   Médicaments  
ima22507.gif (18928 octets)
  • énervement au travail

  • stress quotidien

  • angoisse, déceptions

  • charge psychique (tristesse, solitude)

ima22509.gif (19314 octets)
  • certains analgésiques, surtout les antirhumatismaux

 

VOTRE AIDE NOUS EST PRÉCIEUSE

N'oubliez jamais:

  • Suivez les conseils de votre médecin.
  • Prenez vos médicaments régulièrement et aux heures prescrites. Ce n'est qu'ainsi que le traitement peut déployer pleinement son effet thérapeutique et protecteur.
    L'interruption ou l'arrêt du traitement prescrit vous expose au risque d'une rechute.
  • Ne négligez pas les examens de contrôle.
  • Informez votre médecin de l'apparition de nouveaux symptômes en cours de traitement.
  • Suivez également les conseils de votre médecin quant à votre mode de vie, car votre santé en dépend!
Si vous présentez les symptômes suivants, consultez sans tarder votre médecin:
  • douleurs soudaines et aiguës
  • selles noires, sang dans les selles
  • vomissements sanguinolents ou ayant une apparence de marc de café

 

ima22501.gif (6551 octets)

Votre médecin sera attentif à vos observations concernant la présente brochure et nous serions très heureux de recevoir vos éventuelles suggestions pouvant contribuer à en améliorer le contenu.

 

QUE FAIRE ?

ima22511.gif (19912 octets)
  • Prenez des repas réguliers; salez et épicez vos plats avec modération.
  • 5 repas légers sont mieux tolérés que 3 repas copieux.
  • Il n'est pas nécessaire de suivre un régime particulier, tant que votre nourriture est saine et équilibrée et contient beaucoup d'aliments riches en fibres (légumes, fruits, céréales entières).
  • Evitez de manger isolément des aliments riches en protéines (serré, yogourt, viande, poisson).
  • Réduisez votre consommation de café et de thé noir à 2 tasses par jour.
  • Consommez les boissons alcoolisées avec modération.
  • Efforcez-vous de gérer différemment les situations de stress et évitez de vous exposer à la pression des délais.
  • Planifiez votre travail de manière à ne pas être submergé.
  • Limitez votre consommation de tabac ou, mieux encore, cessez complètement de fumer.
ima22512.gif (20509 octets)
ima22513.gif (20508 octets)

ima22514.gif (9781 octets)
QUALITE AU JUSTE PRIX
PLUS SERVICE "MEDECINS ET PATIENTS"