Dr Jean-Charles RIELLE

CIPRET-Genève / Carrefour Prévention

Rue Henri-Christiné 5

Case postale 567

CH-1211 Genève 4

 

 

                                                                  Aux Rédactions concernées

                                                                                    

                                                                                    

 

Concerne :       Lettre ouverte à Madame la Conseillère fédérale Ruth DREIFUSS« Madame la conseillère fédérale Dreifuss, il faut choisir : Edgar Oehler ou les responsables sérieux de la prévention du tabagisme ! »

 

 

Genève, le 29 septembre 2000

 

Madame, Monsieur,

 

Je vous fais parvenir la lettre ouverte,  

 « Madame la Conseillère fédérale Dreifuss, il faut choisir : Edgar Oehler ou les responsables sérieux de la prévention du tabagisme ! »

 

que j’adresse ce jour à Madame la Conseillère fédérale Ruth DREIFUSS, dénonçant le grave dérapage de son Office fédéral de la santé publique et la situation actuelle de la prévention du tabagisme en Suisse. Il s’agit de la deuxième - et certainement la dernière - lettre ouverte à Madame Dreifuss, après celle que j’adressais en février 1997.

 

 

Je vous remercie de votre attention. Je demeure à votre disposition pour tout renseignement complémentaire:           
' Air Call     022 / 318 52 31                                  Fax                  022 / 346 26 08

                                 E-mail             jcrielle@iprolink.ch             Internet      http ://www.prevention.ch

                                 Adresse          CIPRET-Genève

                                                         Rue Henri-Christiné 5 Case postale 567

                                                         CH-1211 Genève 4

 

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes cordiales salutations.

 

 

 

 

          Dr Jean-Charles RIELLE

          médecin

 

          Membre de la Commission fédérale consultative d'experts pour la prévention du tabagisme

          Département fédéral de l'intérieur

          Commission nommée par Madame la Conseillère fédérale Ruth Dreifuss - 28 mai 1998

 

          Membre du comité de l’Association suisse pour la prévention du tabagisme – AT-Berne

 

          Membre de Globalink, réseau mondial de prévention du tabagisme


 

 

 

Dr Jean-Charles RIELLE

CIPRET-Genève / Carrefour Prévention                     Madame la Conseillère fédérale

Rue Henri-Christiné 5                                                Ruth Dreifuss

Case postale 567                                                       Cheffe du Département fédéral de l’Intérieur

1211 Genève 4                                                          3003 Berne

 

 

 

 

 

« Madame la conseillère fédérale Dreifuss, il faut choisir : Edgar Oehler

ou les responsables sérieux de la prévention du tabagisme ! »

 

 

Genève, le 29 septembre 2000

 

Madame la Conseillère fédérale et chère Madame,

 

En février 1997, je vous écrivais une première lettre ouverte vous demandant de dissoudre immédiatement la Commission fédérale pour les problèmes liés au tabac où siègeaient les cigarettiers, donner à l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) les budgets nécessaires à sortir de l’alibi actuel, débuter une vraie réflexion sur l’augmentation possible de la part fiscale sur les cigarettes et augmenter le prix du paquet de cigarettes.

 

Trois ans plus tard, je dois vous écrire à nouveau. Vous avez dissous, il est vrai, l’ancienne Commission fédérale consultative d'experts pour la prévention du tabagisme et l’avez remplacée par une nouvelle Commission où je siège, sans les cigarettiers. Vous avez laissé espérer une nouvelle politique avec un programme global de prévention qui n’avait de global que les intentions. Aujourd’hui, cela suffit : il vous faut choisr : « Edgar Oehler ou les responsables sérieux de la prévention du tabagisme ! ». Je m’explique en trois affirmations :

 

1. Votre Office, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) dérape ! Le 8 novembre prochain, avec le soutien - j’ose l’espérer sans qu’ils en aient été dûment informés, notamment de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), de l’Association suisse pour la prévention du tabagisme (AT) et de la Fondation 19 – l’OFSP, votre Office, organise, à Lucerne, une journée qualifiée de « Réunion nationale d’impulsion » (cf. annexe). A la page 3, nous pouvons lire « des personnalités reconnues dans le domaine de la santé et des dépendances présenteront leurs points de vue… ». A la page 5, nous pouvons lire dans le programme de la matinée : « 11h45-12h05  Dr Edgar Oehler, Président de la communauté de l’industrie suisse  de la cigarette-CISC : L’auto-limitation de l’industrie du tabac pour la protection de la jeunesse ».

 

Nous apprenons ainsi qu’Edgar Oehler est une personnalité reconnue dans le domaine de la santé et des dépendances. Monsieur Oehler est le porte-parole d’une catégorie de professionnels qui ont éhonteusement menti à la population mondiale, camouflant leurs connaissances sur les conséquences du tabagisme tuant 8000 Suisses chaque année et toutes les 9 secondes dans le monde ! Ces cigarettiers véhiculent actuellement dans le monde entier le slogan le plus pervers que je connaisse auprès de jeunes « Il ne vous faut pas fumer avant votre majorité ! ». Madame Dreifuss, à quoi croyez-vous que rêvent les ados, si ce n’est de devenir adultes !

 

En invitant Monsieur Oehler, l’OFSP lui offre une plate-forme de crédibilité et je vous annonce au lendemain de cette journée une moisson d’articles de presse soulignant le soutien inconditionnel des cigarettiers à la prévention du tabagisme auprès des jeunes !

 

Qui plus est, contre mon gré (m’étant désisté), l’OFSP, n’a pas hésité à maintenir mon nom dans les orateurs. J’exige que mon nom soit retiré de cette mascarade. Je vous fais confiance pour en donner l’ordre.

 

2. La Commission fédérale que vous avez nommée en 1998 n’a plus de président-e et rien ne laisse espérer une nomination, telle est la cassure entre vous et certains membres de cette Commission. Vous la voyez comme un rassemblement d’experts alors que nous la voyons comme une représentation de la société civile.

 

Il y a 3 ans, j’ai dénoncé l’ancienne Commission où siégeaient les cigarettiers, traitant cette Commission de « fantoche ». J’ai décidé que, siégeant depuis 2 ans dans la nouvelle Commssion, sans les cigarettiers, je ne laisserai passer les années. Il n’est pas question que dans 8 ans, certains, bien attentionnés et à la mémoire vive, me reprochent la même chose. Je vous demande donc dans les prochaines semaines de nommer le-la nouveau-elle Président-e et assurer les membres de la Commission de votre engagement sans failles.

 

3. Enfin, vous consultez les partenaires sur un programme 2001-2005 de prévention du tabagisme. Celui-ci est un parfait résultat d’une démarche strictement intellectualisée mais qui, à l’aube de la votation du prochain budget par les chambres fédérales, restera sans moyens financiers. En effet, vos services sont incapables de développer des actions dignes de cet intérêt majeur, ciblant nos parlementaires et les obligeant à prendre leurs responsabilités. Je les entends déjà gémir, déclarant que, faute de moyens, ils ne pourront honorer leurs promesses.

 

Devant tant de non-volonté et d’incompétences, j’en tirerai les conséquences. A ce titre, le 31 décembre prochain, à l’aube du troisième millénaire, je vous jugerai sur ces trois points :

 

1) Soit l’annulation pure et simple de cette journée honteuse du 8 novembre prochain ou du moins l’annulation de l’invitation à Monsieur Edgar Oehler, le déclarant personna non grata ;

 

2) La nomination avant ce 31 décembre du-de la nouveau-elle Président-e de la Commission fédérale, avec les moyens permettant de travailler sérieusement ;

 

3) Un budget décent voté par les chambres fédérales consacré à la prévention du tabagisme.

 

Si l’ensemble de ces trois points ne trouve grâce à vos yeux et que vous poursuiviez une politique molle de consensus, je démissionnerai de la Commission fédérale ainsi que du Comité de l’Association suisse pour la prévention du tabagisme et je poursuivrai mes activités professionnelles de santé publique dans mon Canton de Genève, où j’ai le privilège, depuis 10 ans de bénéficier de la politique claire et du soutien, avec des budgets permettant de sortir de l’alibi, du Président du Conseil d’Etat genevois, le Ministre de la santé Guy-Olivier Segond.

 

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, Madame la Conseillère fédérale et chère Madame, l’expression de mes très respectueux sentiments ainsi que de mes très cordiales salutations.

 

 

 

          Dr Jean-Charles RIELLE

          médecin

 

             Membre de la Commission fédérale consultative d'experts pour la prévention du tabagisme

             Département fédéral de l'intérieur

             Commission nommée par Madame la Conseillère fédérale Ruth Dreifuss - 28 mai 1998

 

             Membre du comité de l’Association suisse pour la prévention du tabagisme – AT-Berne

 

             Membre de Globalink, réseau mondial de prévention du tabagisme

______________________________________________________________________________________________________________________

Annexe mentionnée.

 

Copies :

-          Mme Dr Gro harlem Brundtland, Directrice générale de l’organisation mondiale de la santé

-          Monsieur le Président du Conseil d’Etat genevois Guy-Olivier Segond

-          Monsieur Thomas Zeltner, Directeur de l’OFSP

-          Monsieur Klaus Fehlmann, Président de la Fondation 19

-          Madame Verena El Fehri, Directrice de l’AT

-         Madame Annie Mino, Directrice générale de la santé, Genève