VIH/sida  Rafraîchissons nos connaissances
Quelques rappels sur le VIH et le sida

Table des matières

Comment le VIH est-il transmis?
Comment le VIH n'est-il pas transmis?
Comment puis-je me protéger?
Comment utiliser correctement un préservatif?
Que signifie «safer sex»?
Comment puis-je savoir si je suis séropositif/ve?
Dans quels cas devrait-on se soumettre à un test de dépistage du VIH?
Est-il possible de prendre des mesures d'urgence après une éventuelle infection par le VIH?
Est-il possible de guérir du sida?
Quel comportement adopter face aux personnes séropositives ou atteintes du sida?

Le sida, ou syndrome immunodéficitaire acquis, est une maladie du système immunitaire humain causée par le VIH, autrement dit le virus d'immunodéficience humaine. Le VIH détruit le système immunitaire du corps humain; ce dernier devient alors incapable de se défendre contre les infections et les maladies. Cette déficience favorise d'autres maladies, qui deviennent incurables à long terme et entraînent le décès de la personne porteuse du virus (= séropositive).

Comment le VIH est-il transmis?

Ce virus est transmis avec les liquides corporels. En effet, le VIH est présent en concentration élevée dans le sang y compris le sang menstruel - et le sperme. Sa concentration est un peu moins élevée dans le liquide vaginal et le lait maternel. Le VIH peut donc se transmettre lorsque ces liquides pénètrent dans le système sanguin d'une autre personne. Cela peut se faire par une plaie ouverte, mais aussi par simple contact des muqueuses des organes sexuels, de la bouche ou de l'intestin avec l'un de ces liquides. D'une manière générale, on évitera donc tout contact direct avec ces liquides, en particulier par une plaie ouverte. Si un tel contact a lieu malgré tout, on lavera immédiatement la partie du corps concernée avec de l'eau et du savon.

L'utilisation du préservatif lors de rapports sexuels
offre une protection efficace contre l'infection par le VIH

Des seringues stériles pour l'injection
de drogues évitent la transmission du VIH

La grossesse, l'accouchement et l'allaitement
sont des voies possibles de transmission
du virus de la mère à l'enfant.

Comment le VIH n'est-il pas transmis?

Le VIH fait partie des organismes pathogènes difficilement transmissibles. Ce virus est très fragile et ne survit pas hors du corps humain, dans des conditions normales. Ce n'est donc pas un virus contagieux comme le virus de la grippe.

 


En partageant ses couverts.


En s'embrassant, ainsi que lors
de rapports sexuels protégés («safer sex»).


Aux toilettes, au sport,
au sauna et à l'école.


Par des piqûres d'insectes.

 

Comment puis-je me protéger?

La prévention est la seule manière de se protéger contre le VIH.
Pour les personnes qui s'injectent des drogues, cela implique d'utiliser exclusivement son propre matériel d'injection. D'une manière générale, toute personne qui a déjà eu des rapports sexuels non protégés est susceptible d'être séropositive. On ne peut jamais être sûr.
Il est possible de se protéger contre une infection par le VIH - mot d'ordre: «safer sex».

On n'achètera que des préservatifs de qualité. On reconnaît un préservatif de qualité à son emballage: celui-ci doit porter le label "MD", " CE" et/ou "OK". N'achetez que des préservatifs portant ces labels de qualité. Choisissez également la bonne taille et respectez la date de péremption. N'utilisez que des lubrifiants solubles à l'eau.
Conservez les préservatifs à l'abri de la chaleur et de la lumière. Ne rangez pas vos préservatifs dans votre porte-monnaie.

En utilisant des préservatifs, vous serez plus tranquille lors de vos rapports sexuels. Montrez clairement votre volonté d'utiliser des préservatifs, de préférence dès le début de votre relation. Afin de se sentir plus sûrs et détendus lors de rapports sexuels, les personnes, hommes ou femmes, qui n'ont encore jamais utilisé de préservatif peuvent commencer par les essayer seuls.

Comment utiliser correctement un préservatif?

Pour les personnes qui ont des rapports sexuels avec pénétration, le préservatif constitue la meilleure protection contre le VIH, contre les autres maladies sexuellement transmissibles (MST) et contre une grossesse non désirée. Les autres moyens de contraception comme la pilule ou le stérilet n'offrent aucune protection contre le VIH et les MST.


Déchirer soigneusement l'emballage
en partant de l'encoche, sans
endommager le préservatif.


Tenir le préservatif par le réservoir
et le mettre en place. Attention:
il ne doit pas y a avoir d'air dans
le préservatif.


Dérouler le préservatif sur toute
la longueur du pénis.


Le préservatif ne doit pas glisser.
Bien tenir le préservatif à son
extrémité ouverte au moment
de se retirer.


Jeter les préservatifs usagés
dans la poubelle, après les
avoir fermés par un noeud.

Qu'est-ce que le «safer sex»?

Dans le «safer sex», on observe deux règles de base:

Le «safer sex» exige la coopération des deux partenaires! Il y a donc une responsabilité partagée. En cas de non-respect des règles du «safer sex», chaque partenaire assume les conséquences de son comportement.

Comment puis-je savoir si je suis séropositif/ve?

En faisant un test d'anticorps, trois mois après le contact présumé avec le VIH.

Les personnes qui n'ont pas eu de comportement à risque ou qui n'ont pas vécu de situation dans laquelle elles auraient pu être infectées par le VIH n'ont pas besoin de faire de test.


Suis-je séropositif/ve?

Dans quels cas devrait-on se soumettre à un test de dépistage du VIH?

Si vous êtes enceinte ou que vous souhaitez l'être, vous devriez vous soumettre à une anamnèse des risques d'infection par le VIH, le cas échéant avec un test de dépistage.

Si vous craignez d'avoir été infecté/e par le VIH, consultez votre médecin de confiance. Il vous aidera à décider si un test est nécessaire ou non. Vous pouvez également vous adresser directement aux antennes sida ou aux centres de dépistage anonyme de votre région ou de votre canton. Vous y serez conseillé/e en conservant entièrement votre anonymat, dans la mesure où vous n'y figurerez que sous un code, et non sous votre nom.
Les coûts d'un test de dépistage anonyme sont à votre charge. Votre caisse d'assurance ne prend en charge que les tests effectués sous votre nom.


Les conseils vous aident à prendre
votre décision pour ou contre un test
de dépistage du VIH

Est-il possible de prendre des mesures d'urgence après une éventuelle infection par le VIH ?

Oui, mais sans garantie. De nouveaux médicaments sont disponibles depuis 1998 pour un traitement préventif. Dans cette thérapie, on prend des médicaments avant d'avoir réalisé un test de dépistage du VIH. Cette méthode est appelée PPE (prophylaxie post-exposition).

Les deux différences fondamentales entre la PPE et un traitement traditionnel contre le VIH sont les suivantes:

Un autre problème est lié au fait que la PPE n'est pas une thérapie banale, mais exige la prise quotidienne de plusieurs médicaments aux effets secondaires sévères.

L'utilisation de ces médicaments à titre préventif est relativement nouvelle. Il n'y a pas encore de preuves scientifiques concernant l'efficacité de ce traitement.

La PPE reste par conséquent un traitement limité aux situations exceptionnelles, avec ses limites et ses désagréments. Ce traitement est trop lourd pour pouvoir être utilisé comme une "pilule du lendemain".

Particularités d'un traitement PPE:

Est-il possible de guérir du sida?

Non. Même si certains articles parlent de thérapies très efficaces qui réduisent significativement les effets de l'infection, il n'existe pas, à ce jour, de vaccin ni de traitement permettant une guérison complète.

La prévention reste donc le seul moyen de lutter contre le VIH.

Plusieurs médicaments reconnus permettent de ralentir la multiplication du VIH dans le corps et donc l'apparition du sida proprement dit. D'autres médicaments sont également utilisés pour traiter les maladies (infections opportunistes) déclenchées par le sida. Les effets secondaires de ces traitements sont toutefois importants. Les progrès de la médecine permettent d'espérer que l'on disposera un jour d'un vaccin ou d'un médicament permettant de stopper cette maladie. Mais ce n'est pas pour demain!

Quel comportement adopter face aux personnes séropositives ou atteintes du sida?

Les personnes séropositives ou atteintes du sida ont souvent de graves difficultés dans la vie quotidienne. Un diagnostic de séropositivité change complètement le sens de la vie et le mode de vie des personnes concernées; elles ont donc besoin, plus que jamais, du soutien et de l'aide de leurs proches et de la société.


Il n'existe pas de plante
médicinale guérissant du sida


Solidarité au travail,
à l'école et dans la vie quotidienne

Ne laissez pas mourir l'amour!

Impressum:

Commande: Aide Suisse contre le Sida • Case postale 1118 • 8031 Zürich
Téléphone 01 447 11 13 • Fax 01 447 11 14
bestellungen@aids.ch

Pour des informations supplémentaires:
Téléphone 01 447 11 11 - www.aids.ch




retour_zap.gif (5643 octets)home.gif (2082 octets)