PRESSE décembre 2003




Le Temps 29 décembre 2003



Voici la photo de l'inauguration du 2e bus-navette SMC

aux couleurs de la prévention du tabagisme dans le cadre du PAES de Crans-Montana
avec ses parrains, les présidents des six communes du Haut-Plateau,
ainsi que la préfète du district de Sierre, présidente du PAES, le directeur du SMc et HSV.
Sur la photo dans l'ordre de gauche à droite:
Jacky Bagnoud, prés. d'Icogne; Gaston Clivaz, prés. de Chermignon; Mme Maria-Pia Tschopp, préfète;
Stéphane Pont, prés. de Mollens; Dr HSV; Paul-Albert Clivaz, prés. de Randogne;
René Bongi, dir. SMC; Fernand Nanchen, prés. de Lens et Francis Tapparel, prés. de Montana

Tribune de Genève 20-21 décembre 2003




Communiqué de Presse du 15 décembre 2003

Jugement du 15 décembre 2003 de la Chambre pénale de Genève
(plaidoiries du mardi 26 août 2003) suite à la décision du
Tribunal fédéral incluant les considérants de l'Arrêt
de la Cour de cassation pénale du 17 avril 2003
communiqués aux parties le 26 mai 2003
Presse Release from 15 december 2003
+ Addendum : Other extracts from the judgment:

Hearing of Monday, 15 December 2003


PRESSE

Télévision suisse romande
Radio suisse romande
Léman Bleu Téléviision
Tribune de Genève internet
Tribune de Genève 1-2-3-janvier 2004



Association des Médecins du Canton de Genève (AMG) - Affaire Rylander: Rielle et Diethelm ont été acquittés - GENÈVE - Accusés de diffamation, les deux anti-tabagistes Jean-Charles Rielle et Pascal Diethelm ont remporté le procès qui les opposait au professeur Ragnar Rylander. Ils avaient accusé ce scientifique, également consultant de Philip Morris, de fraude. Ce verdict met fin à une longue procédure. MM. Rielle et Diethelm avaient désigné Ragnar Rylander comme l'auteur "d'une fraude scientifique sans précédent", pour avoir été consultant du cigarettier Philip Morris, alors qu'il travaillait à l'Institut de médecine sociale et préventive de l'Université de Genève. MM. Rielle et Diethelm, présidents des associations de lutte anti-tabac Cipret et OxyGenève, avaient publiquement révélé en mars 2001 le lien qui unissait M. Rylander au groupe américain. Ils avaient aussi dénoncé certains travaux du professeur suédois, qui minimisaient notamment les dangers de la fumée passive. Devant la presse, les deux anti-tabagistes avaient parlé d'une "fraude scientique sans précédent" commise par "l'un des consultants les plus grassement payés par Philip Morris". Le professeur Rylander, s'estimant diffamé, avait porté l'affaire devant la justice. Le Tribunal de police avait condamné les deux anti-tabagistes à une amende de 4000 francs chacun. En appel, la Chambre pénale avait ramené ce montant à 1000 francs. MM. Rielle et Diethelm ont alors recouru au Tribunal fédéral, qui a cassé le jugement genevois, le qualifiant d'"incompréhensible". (ats / 15 décembre 2003 12:49).
Mardi 16 décembre 2003

Le Temps


Le Matin


Le Courrier


Tribune de Genève


Nouvelliste et Feuille d'Avis du Valais
24heures


La couverture par la presse nationale en Suède du jugement est impressionnante:
Les trois principaux titres du pays lui ont consacré de longs articles:

Deux articles dans Göteborgs-Posten:
"http://www.gp.se/gp/jsp/Crosslink.jsp?d=119&a=147946" (17 Dec)
"http://www.gp.se/gp/jsp/Crosslink.jsp?d=113&a=147916" (16 Dec)

Un long article dans Dagens Nyheter:
"http://www.dn.se/DNet/jsp/polopoly.jsp?d=597&a=214901" (16 Dec)

Deux articles dans Svenska Dagbladet
http://www.svd.se/dynamiskt/inrikes/did_6667091.asp (17 Dec)
http://www.svd.se/dynamiskt/inrikes/did_6663011.asp (16 Dec)

Le recteur de l'Université de Göteborg "aurait" annoncé à la radio suédoise
sa décision de rouvrir l'enquête sur Rylander.

Le Courrier 17 décembre 2003