Maigrir
Etude comparative de différents régimes

ima13801.gif (33703 octets)

ima13803.gif (1725 octets)
ASSOCIATION SUISSE POUR L'ALIMENTATION

ima13802.gif (3844 octets)
Partenaire pour votre santé

Sommaire

Préface

A propos de cette brochure
Quelles sont les méthodes analysées? - Quelles méthodes ont été exclues?

Maigrir: Remarques préliminaires
Quand un régime est-il indiqué? - Problèmes de santé - Pléthore de régimes et culpabilisation

Comment fonctionne un régime?
Bilan énergétique - Sport et mouvement - Fausses pertes de poids
L'effet accordéon ou les régimes qui font grossir - Succès à long terme

Les régimes peuvent être évalués selon les critères suivants
Couverture des besoins - Choix des aliments et modification du comportement
Nombre de recettes - Frais occasionnés - Autres critères d'évaluation
Quelques critères qui n'ont pas été pris en considération

Produits spéciaux
Catégories - Avantages et inconvénients - Les produits "light" - Les substitutifs de repas équilibrés
Les repas "minceur" vendus en pharmacie et en droguerie - Offres par courrier postal

Soutien permanent
Informations sur les programmes à recommander - Consultations spécialisées et renseignements
Groupes d'entraide-informations - Cours destinés aux adultes - Cours destinés aux enfants

Tableau: schéma d'analyse

Tableau de comparaison entre différents régimes

Impressum


Préface

ima13804.gif (9613 octets)
Prof. Felix Gutzwiller
Directeur de l'Institut de médecine sociale et préventive de l'Université de Zurich

Le rôle joué par une alimentation dans la prévention des maladies et la promotion de la santé est reconnu depuis longtemps par la médecine préventive. C'est pourquoi, pour la publication de cette brochure, deux institutions importantes se sont associées, qui ont fait de l'alimentation et de la prévention leur préoccupation quotidienne: L'Association suisse pour l'alimentation et l'Institut de médecine sociale et préventive de l'Université de Zurich.

Il ne s'agit pas ici de publier un ouvrage qui contienne des informations et des instruction relatives à la meilleure façon de perdre du poids. De tels guides existent déjà, et ils sont nombreux, même si chacun d'entre eux emprunte une voie un peu différente. Dans ce livre, vous ne trouverez pas de propositions de menus pour une alimentation équilibrée et pauvre en calories. Et enfin, on ne s'y étendra pas sur l'importance du sport ou de toute autre mesure de soutien à la perte de poids.

Cette fois, il s'agit de mettre un peu d'ordre dans l'immense quantité de régimes et produits "minceur" existants. "Maigrir" reste un sujet d'actualité et il faut que les spécialistes s'en occupent. Avant de commencer une cure d'amaigrissement, il est nécessaire de comparer les différentes méthodes proposées d'un oeil critique: chaque tentative manquée de régime augmente la frustration et diminue les chances de parvenir à perdre du poids de façon durable.

Cet ouvrage n'entend pas vous jeter de la poudre aux yeux: l'étude comparative des cures "minceur" est plutôt décevante. Mais la brochure aura atteint ses objectifs, si vous parvenez à réviser vos habitudes alimentaires et - en optant pour la bonne méthode . à guider celles-ci sur la bonne voie.

RETOUR AU SOMMAIRE

A propos de cette brochure

Les cures d'amaigrissement représentent un marché considérable. Il existe d'ailleurs depuis longtemps une véritable "industrie de la minceur", qui propage et commercialise sans cesse de nouveaux régimes, produits et méthodes. Avec toujours les mêmes promesses: la perte de poids s'obtiendra sans efforts et en peu de temps. Mais le plus souvent, il s'agit simplement d'anciens régimes, lancés sous un nouveau nom et dans un nouvel emballage. Face à cette pléthore de cures d'amaigrissement, les personnes intéressées ne parviennent plus à s'orienter. Il leur devient très difficile de distinguer parmi toutes ces offres, celles qui sont sérieuses et tolérables du point de vue de la santé, de celles qui, bien que séduisantes, s'avèrent souvent douteuses. Cette différenciation est pourtant capitale, car la personne qui fait confiance aux messages de la mode et aux régimes éclairs, risque de manger n'importe comment et d'entrer dans le cercle vicieux des prises et des pertes de poids successives, des frustrations et des déceptions. Certains régimes et produits spéciaux peuvent à la longue s'avérer très onéreux, et d'une efficacité contestable. Là aussi, un choix scrupuleux s'impose.

Bien entendu, il existe aussi des cures recommandables, qui ont été élaborées et testées scientifiquement. Elles sont équilibrées du point de vue de la physiologique nutritionnelle, et introduisent les modifications nécessaires. La plupart du temps, elles font peu de publicité et attirent l'attention de la personne concernée sur les difficultés et la longue durée d'un régime amaigrissement efficace.

La publication présente a pour objectif de montrer aux consommateurs et consommatrices comment - au moyen des connaissances actuelles de la science nutritionnelle - différencier les produits et régimes recommandables de ceux qui sont suspects et inefficaces. Le lecteur pourra se référer à des critères clairement définis ainsi qu'à un tableau comparatif (voir annexe).

Quelles sont les méthodes analysées?

Nous avons tenté de recenser les régimes, les programmes et les produits les plus importants, c'est-à-dire les plus utilisés. Pour ce faire, nous avons demandé à quinze diététiciennes diplômées actives, à quelles méthodes elles étaient le plus souvent confrontées dans le cadre de leur pratique. Sur le marché des "cures amincissantes", les repas tout prêts ainsi que différents produits spécifiques jouent, à côté des régimes, un rôle de plus en plus important. Evidemment, ces méthodes sont difficilement comparables. C'est pourquoi notre aperçu se limitera aux produits qui sont largement distribués et qui, du point de vue de la composition et de l'équilibre alimentaire, suivent les principes fondamentaux de la physiologique nutritionnelle.
Pour les raisons évoquées, et vu la longueur de cette brochure, le présent aperçu ne prétend pas être exhaustif.

Quelles méthodes ont été exclues?

Il existe des programmes, qui ont fait leur preuves, et qui mettent l'accent sur les aspects psychologiques et comportementaux (attitude face à la nourriture, style de vie) de l'amaigrissement. Ces méthodes sont proposées sous forme de cours ou de stages de gestion individuelle du poids. En raison de leur orientation vers la science comportementale, de telles méthodes ne seront pas analysées dans cette brochure - les lecteurs intéressés trouveront des informations supplémentaires en pages 26 et 27. Les programmes alimentaires, qui reposent sur des bases religieuses, ésotériques ou idéologiques, ne seront pas pris en considération dans notre ouvrage, de même que les pratiques spirites (imposition des mains, séances, guérisons par l'esprit ou à distance, etc.). Ils sont souvent d'origine douteuse et, en règle générale, ils manquent de scientificité.
Nous n'entrerons pas davantage en matière sur les "moyens miracles" vantés à tout va. On ne peut duper les lois de la nature: les calories négatives, les tablettes à base d'enzymes qui brûlent la graisse, les combinaisons sudorifiques, les anneaux de cuivre, amulettes et autres, ne permettent pas d'éliminer la graisse corporelle!

RETOUR AU SOMMAIRE

Maigrir: remarques préliminaires

Quand un régime est-il indiqué?

Le poids corporel signalé par la balance ne suffit pas à déterminer l'état de santé d'une personne. Elle doit aussi "se sentir bien dans son corps". C'est fondamental. Les spécialistes parlent de plus en plus souvent de "poids de forme". Ils désignent ainsi un poids corporel qui ne correspond pas au gramme près au "poids normal" (grandeur en cm moins 100). Toutefois, on doit savoir qu'un poids supérieur ou inférieur de 20% au poids normal, met la santé en danger. Le manque de mouvement et autres habitudes nocives peuvent aggraver la situation.

Problème de santé

En cas de problèmes aigus ou de maladies chroniques, le régime doit être suivi médicalement, car la perte de poids peut aggraver une maladie existante. Toutefois, les personnes qui se sentent en bonne santé doivent également demander l'avis de leur médecin au moindre doute. Il vaut mieux éviter tout régime lors de maladies des reins, du foie ou des poumons, en cas de troubles du métabolisme, de problèmes cardiaques ou circulatoires ou d'anémie, ainsi que pendant la grossesse et l'allaitement.

Pléthore de régimes et sentiments de culpabilité

L'invraisemblable quantité de régimes et produits spéciaux existants prouve bien qu'il n'y a pas de méthode efficace pour maigrir sans effort. Car si c'était le cas, pourquoi chercher à découvrir de nouveaux régimes?
Au début, presque toutes les méthodes permettent de maigrir. De nombreux régimes éclairs et autres programmes à la mode provoquent, de par la modification radicale qu'ils imposent aux habitudes alimentaires, une réduction de poids rapide. Mais ils ne peuvent être maintenus à long terme. Car plus les pulsions alimentaires sont sévèrement réprimées, plus elles reviennent vite et plus elles deviennent tenaces. A un moment donné la volonté faiblit, les bonnes résolutions sont jetées par-dessus bord, les habitudes alimentaires usuelles reviennent au galop et le poids se remet à augmenter. Déçu par l'échec, on rejette la faute sur soi-même. Et cela, d'autant plus facilement que le régime promettait un succès rapide. Cette auto-culpabilisation est aussi injuste qu'erronée, car elle rejette la faute sur la personne affectée par l'échec - et non sur le régime, insuffisant ou carrément inadapté.

Le choix scrupuleux d'une méthode recommandable permet d'exclure, jusqu'à un certain degré, de tels échecs. Toutefois, on doit être attentif au fait que rien ne peut changer sans efforts, et qu'il faut compter plusieurs semaines, voire plusieurs mois, avant de parvenir à ses fins. Car il ne suffit pas d'observer les règles prescrites par un régime pendant la période de temps recommandée par celui-ci - les méthodes efficaces exigent toujours une modification durable des mauvaises habitudes.

ima13805.gif (19348 octets)

ima13806.gif (48292 octets)

 

RETOUR AU SOMMAIRE

Comment fonctionne un régime?

Bilan énergétique

Le corps humain peut se comparer à une machine: pour accomplir ses différentes fonctions (circulation sanguine, travail musculaire, maintien de la chaleur corporelle, respiration et digestion, etc.), il a besoin d'énergie. Celle-ci lui est apportée par les aliments. Tout le monde n'a pas besoin de la même quantité d'énergie (calories/joules). Cela dépend de plusieurs facteurs, qui sont:

En principe, un sur poids peut apparaître lorsque le corps reçoit plus de nourriture qu'il en a besoin. Cette énergie excédentaire est transformée en graisse et stockée.

ima13807.gif (38203 octets)

ima13808.gif (24368 octets) Comment maigrir? La graisse stockée ne sera éliminée que si l'on absorbe une quantité d'énergie inférieure aux besoins effectifs du corps. Pour faire "fondre" un kilo de graisse corporelle, il faut économiser 7000 calories (28'000 kj) sur la consommation énergétique moyenne. Une quantité considérable, qui représente environ:
  • 14 plaques de chocolat
  • 25 saucisses à rôtir
  • 42 croissants
  • 90 pommes
  • 35 kg de tomates

Cette comparaison montre clairement qu'une telle économie ne peut se faire en un jour, ni même en une semaine.

Sport et mouvement

Le corps élimine ses réserves de graisses particulièrement rapidement lorsque, parallèlement à un apport stabilisé ou réduit en calories, on développe son activité physique. D'une part, le métabolisme de base augmente; d'autre part, la masse musculaire se reconstitue. Plus celle-ci devient importante, plus le métabolisme de base croît, même en période de repos. En outre, les activités sportives ont une influence positive sur le bien-être psychique - et c'est tout cela gagné!

ima13809.gif (28143 octets)

ima13810.gif (2592 octets)

Les fausses pertes de poids

Tout amaigrissement ne peut pas être mis sur le compte d'une diminution de la graisse corporelle. Il existe aussi de fausses pertes de poids, dont beaucoup de régimes éclairs ou de cures amaigrissantes à la mode savent tirer parti. Les résultats "positifs" affichés par la balance sont en réalité une preuve d'échec, dès lors qu'ils proviennent d'une perte en eau et/ou en muscles. Dans ces cas-là, les coussins de graisse restent inentamés. Cette perte en eau et/ou en muscles advient, parce que ces régimes, extrêmes, se basent sur l'un (au moins) des principes suivants:

En cas d'interruption précoce du régime, c'est-à-dire de retour à la diète habituelle, le corps compense rapidement la perte en eau, en reconstituant la stock de glycogène d'une part, et en augmentant sa consommation de sel d'autre part. La reconstitution de la masse musculaire prend plus de temps. Mais, si les coussins de graisse n'ont pas été éliminés, on retrouve tôt ou tard son poids corporel d'origine.

L'effet accordéon ou les régimes qui font grossir

Lorsque l'apport énergétique diminue de façon importante, le corps tire la sonnette d'alarme et met son métabolisme sur le "programme d'économie d'énergie". Et à ce moment-là, se met en place le dilemme bien connu: plus le corps est affamé, moins il brûle de calories! A la fin du régime, l'organisme revient difficilement à son métabolisme habituel. Et l'on en arrive à ce que l'on appelle l'effet accordéon: en raison d'un apport énergétique "renormalisé" (associé à une consommation moindre d'énergie), le poids réaugmente rapidement. Et un nouveau régime s'avère nécessaire...

Ces variations de poids représentent un fardeau inutile pour le corps et pour l'esprit. Il a été démontré que plus les tentatives de régimes manquées sont nombreuses, plus le métabolisme a des difficultés à brûler normalement l'apport énergétique. L'affirmation qui dit que "les régimes font grossir" se base sur ce phénomène. Ce à quoi nous ajoutons "... pour autant que l'on n'a pas choisi une méthode appropriée!"

Succès à long terme

Un régime efficace ne se contente pas de prescrire une alimentation stricte sur un laps de temps limité. Il essaie au contraire de transmettre les principes d'une efficacité durable, en proposant certains changements d'attitudes face à la nourriture. Il s'agit d'une part de mieux choisir ses aliments, et d'autres part de modifier certains aspects de son comportement alimentaire (rythme des repas, manger à sa faim, etc.) et de son style de vie (activité sportive, stress, etc.). Ces changements d'attitude ne permettront de maigrir durablement que si on les intègre à son quotidien et que l'on en fait des habitudes.

RETOUR AU SOMMAIRE

Les régimes peuvent être évalués selon les critères suivants

Couverture des besoins

Seuls les régimes garantissant un apport suffisant en protéines, en hydrates de carbone, en vitamines, en sels minéraux et en fibres, remplissent les exigences d'une alimentation saine et complète. Pour l'analyse de la couverture des besoins, on ne peut éviter les recommandations de la science nutritionnelle. Dans notre étude, nous avons choisi les "Recommended Dietary Alloances" en provenance des USA (soit les apports nutritionnels recommandés).

Pour évaluation positive: le programme satisfait aux critères essentiels des recommandations évoquées ci-dessus pour une couverture satisfaisante des besoins et peut être suivi à long terme sans inconvénients (plusieurs semaines ou mois). Les menus conviennent aussi aux autres membres de la famille qui ne désirent pas maigrir (ceux-ci mangeront simplement un peu plus).

Pour une évaluation négative: le régime n'est pas équilibré. Au bout de quelque temps déjà (quelques jours ou semaines) perte d'appétit, dégoût, fatigue, faiblesse, constipation et diminution de la masse musculaire peuvent survenir.

Choix des aliments et modifications du comportements

Choix des aliments

La couverture des besoins en substances nutritives sera influencée de façon déterminante par un choix circonstancié des aliments et par la taille des portions. Un régime équilibré suit les recommandations suivantes de l'Association suisse pour alimentation:

Chaque jour, il faut manger au moins:

Comportement alimentaire et habitudes

Il existe une relation étroite entre le poids corporel, le comportement alimentaire et les habitudes. C'est la raison pour laquelle les régimes ne doivent pas se concentrer uniquement sur le choix des aliments, c'est-à-dire sur l'apport en substances nutritives. Il est important qu'ils se préoccupe aussi des habitudes et marottes alimentaires, c'est-à-dire de ces comportements que l'on a assimilés depuis des années, et dont on n'est souvent plus conscient:

Pour une évaluation positive: la méthode ne se limite pas au contrôle de l'apport énergétique et du poids corporel. Elle offre en plus une assistance, ainsi que des conseils pratiques, pour améliorer son comportement alimentaire et corriger les habitudes qui mettent la santé en danger. Ce qui augmente durablement l'efficacité du régime.

Pour une évaluation négative: le régime débouche sur une perte de poids rapide - mais étant donné qu'il n'offre aucun soutien additionnel permettant à la personne désirant maigrir de modifier ses comportements, le danger subsiste que les mauvaises habitudes dominent à nouveau, avec pour conséquence une reprise de poids.

Nombre de recettes

Des menus variés rendent possible un suivi du régime à long terme, et évitent la monotonie. Ce qui est garanti, lorsque tous les groupes d'aliments sont représentés.

Pour une évaluation positive: le programme permet la composition de plans de menus nombreux et variés, et comprend tous les groupes d'aliments.

Pour une évaluation négative: moins un régime contient d'aliments différents, plus les plans de menus seront monotones. A la longue, il deviendra difficile à suivre.

Frais occasionnés

Le coût par jour d'un régime (achat et préparation) ne doit pas être plus élevé que celui d'une alimentation traditionnelle se basant sur trois composants (féculents; viande ou produits laitiers; légumes, salades ou fruits).

Pour une évaluation positive: les dépenses occasionnées par l'achat et la préparation des menus ne sont pas plus élevées (dans certains cas même moindre!) que pour une alimentation traditionnelle.

Pour une évaluation négative: les dépenses occasionnées sont sensiblement plus élevées.

Autres critères d'évaluation

Les aspects suivants parlent en défaveur d'un régime:

Problèmes de santé

Les régimes dont l'apport énergétique est déséquilibré, peuvent accentuer les problèmes de santé existants ou être inadaptés à certains groupes de population.

Frais occasionnés

Le suivi médical est vivement recommandé lors de régimes univoques. Il est également indiqué, lorsqu'on se nourrit de "repas minceur" pendant une longue période.

Fringales

Les régimes à basse teneur en hydrates de carbone peuvent provoquer des fringales incontrôlées (par exemple des envies irrépressibles de douceurs, de snacks, d'aliments riches en féculents comme les pâtes, le pain, etc.).

Absence de soins personnalisés

La documentation écrite ne constitue guère, à elle seule, un soutien suffisant. Malheureusement de nombreux régimes ne proposent aucun accompagnement. Les experts, les diététiciennes diplômées, ou les psychologues et les médecins spécialisés dans les questions nutritionnelles, sont les plus adaptes à offrir de l'aide en cas de problèmes individuels, et à motiver les personnes désirant maigrir. L'accompagnement de groupes constitue aussi un soutien approprié.

Coûts

Le coût élevé des aliments, des produits ou des séances de conseils, peut être décisif pour le choix d'une méthode.

Diminution de la masse musculaire

La perte de poids doit provenir de l'élimination de la graisse corporelle. Une perte en eau passagère et restreinte ne pourra être évitée. Mais un régime qui débouche sur une diminution de la masse musculaire est particulièrement inadéquat.

Quelques critères qui n'ont pas été pris en considération

Certains régimes font référence à d'autres aspects d'une alimentation saine. Malheureusement, pour des raisons d'ordre méthodologique, ils n'ont pas pu être intégrés dans cette étude:

RETOUR AU SOMMAIRE

Produits spéciaux

Catégories

Parmi les produits spéciaux, on peut distinguer deux catégories:

Il existe en outre certains produits, disponibles par courrier postal ou vendus grâce au bouche à oreille. Il est difficile de les classer, parce que les données les concernant manquent. Les produits contrôlés et enregistrés sont toujours identifiables: soit au moyen du numéro d'enregistrement de l'OFSP.

Avantages et inconvénients

Les produits light sont généralement plus chers que les aliments non gras et/ou pauvres en hydrates de carbone. Mais il est également conseillé de comparer les prix des substitutifs de repas équilibrés.

Les substitutifs de repas équilibrés, ainsi que les "repas minceur" sont proposés sous forme de menus, snacks, boissons, etc. Leur teneur en calories est clairement définie, ce qui facilite le respect du nombre de calories prescrites. Par ailleurs, grâce aux facilités qu'ils offrent à l'achat et lors de la préparation, par rapport aux repas que l'on cuisine soi-même, ils permettent un gain de temps appréciable.

Les produits light

Il s'agit d'aliments pauvres en graisses et/ou en hydrates de carbone. Comparés aux produits normaux correspondants, ils contiennent au minimum un tiers d'énergie (calories/ joules) en moins. Les produits light permettent une réduction de l'apport calorique, c'est-à-dire un contrôle du poids corporel. Une modification durable des habitudes alimentaires par une consommation réduite de matières grasses et de douceurs, rend ces produits superflus. Notre étude ne s'étendra pas sur les aliments light, car ils ne comptent pas parmi les produits "minceur" au sens étroit du terme.

Les substitutifs de repas équilibrés

Conformément à l'ordonnance sur les denrées alimentaires, les substitutifs de repas équilibrés par l'Office fédéral de la santé publique. Ces produits doivent satisfaire à des critères sévères, par exemple en ce qui concerne leur teneur en énergie (calories/joules) et en substances nutritives. Sur l'emballage, il doit être précisé que le produit n'est pas adapté à "une alimentation à long terme". Ces produits (par ex. Contours, Cambridge, Hipp, etc.) ne seront pas pris en considération dans notre comparaison, car ils permettent un contrôle du poids corporel à court terme, et non un amaigrissement durable.

ima13814.gif (31615 octets)

Les repas "minceur" vendus en pharmacie et en droguerie

Les produits expressément désignés sous terme de "repas minceur" (comme Minvitin, Modifast, Gurmevit, Dr.Kousa, Shape, etc.), et distribués uniquement par les pharmacies et les drogueries, sont considérés comme des médicaments, c'est-à-dire comme des produits à usage médical et thérapeutique. Ils dépendent de l'Office intercantonal de contrôle des médicaments. Des contrôles sévères et permanents garantissent que ces produits n'offrent aucun inconvénient. Ils sont continuellement soumis à des tests. Leur contenu est analysé selon les recommandations de la science nutritionnelle.

Offres par un courrier postal

Une certaine prudence est de mise à l'égard des produits que l'on ne peut obtenir que par envoi postal ou par un système de vente parallèle, en écrivant à une case postale par exemple: ils sont généralement beaucoup trop chers et peu équilibrés du point de vue nutritionnel. Parmi les maisons qui utilisent ce moyen, se trouvent malheureusement des "moutons noirs", qui racolent les candidats à la perte de poids par des promesses de réussite exagérées et des garanties de qualité ambiguës. Toutefois, il existe la possibilité de retourner le produit dans un délai donné, mais peu de personnes font usage de ce droit.

RETOUR AU SOMMAIRE

Soutien permanent

Informations sur les programmes à recommander

Consultations spécialisées et renseignements

Groupes d'entraide-informations

Cours destinés aux adultes

Cours destinés aux enfants

RETOUR AU SOMMAIRE

Tableau: schéma d'analyse

Méthode

Critères d'analyse

Evaluation globale

Couverture des besoins

Choix des aliments et modification de comportement

Nombre de recettes

Coût

Autres critères

 
Principes nutritionnels

Quels sont les traits principaux du régime; ce qui est autorisé et ce qui ne l'est pas

Apport énergétique

Rapidité des résultats

  • rapide (plus de 1 kg/semaine)
  • moyennement rapide (0.5-1kg/semaine)
  • lent (moins de 0.5 kg/semaine)
  • sans résultat

Perte de poids basée sur:

  • Diminution de la graisse corporelle (par une limitation de l'apport en graisses et en hydrates de carbones).
  • Réduction de la masse musculaire (trop peu de protéines).
  • Perte en eau (moins de sel...).
1

Couverture des besoins en substances nutritives garanties

2

Couverture des besoins à peine garantie

3

Couverture des besoins non garantie pour certaines substances nutritives (trop ou trop peu)

4

Couverture des besoins non garantie pour de nombreuses substances nutritives (trop ou trop peu

1

Le régime comprend tous les aspects importants d'une modification de comportement:

  • Recommandations pour le choix des aliments correspondant aux critères d'une alimentation complète
  • Conseils concernant le comportement alimentaire et l'activité physique

2

  • Recommandations pour le choix des aliments correspondant aux critères d'une alimentation complète
  • Conseil concernant le comportement alimentaire et l'activité physique partiellement données
1

Très varié

Tous les groupes d'aliments sont représentés

2

Varié

Quelques aliments seulement ne sont pas représentés

3

Limité

De nombreux aliments ne sont pas représentés

4

Très limité
Ne comporte que quelques rares aliments

1

Très restreint

Par ex. pour les produits finis

2

Restreint

Un peu inférieur à une alimentation traditionnelle

3

Moyen

A peu près comme une alimentation traditionnelle

4

Nettement

Plus élevé que pour une alimentation traditionnelle

1 point supplémentaires lorsque le régime:
  • Est risqué en cas de maladies spécifiques ou non adaptés à certains groupes de population
  • Ne devrait être suivi que sous contrôle médical
  • Peut conduire à des fringales
  • N'offre pas de soutien de la part de professionnels, sous forme de consultations individuelles ou en groupe
  • Coûte extraordinairement cher (aliments plus chers que pour une alimentation traditionnelle ou prix très élevés des consultations)
  • Provoque une diminution de la masse musculaire
6 à7 points

Très recommandables

8 à 10 points

Recommandable

11 à 15 points

Peu recommandable

16 points et plus

A déconseiller

Choix des aliments et modification de comportement  (suite)

3

  • Recommandations pour le choix des aliments ne correspondant que partiellement à une alimentation complète

  • Aucun conseil en ce qui concerne le comportement alimentaire ou l'activité physique

4

  • Recommandations pour le choix des aliments ne correspondant pas à une alimentation complète

  • Pas de conseils en ce qui concerne le comportement alimentaire ou l'activité physique

 

RETOUR AU SOMMAIRE

Tableau de comparaison entre différents régimes

Méthode

Critères d'analyse

Evaluation globale
Couverture des besoins Choix des aliments et modification de comportement A B Autres critères Points Evaluation

A = Nombre de recettes, B = Coût

Régimes riches en hydrates de carbone

Régime à base de pommes de terre
  • Autant de pommes de terre que possible
  • Adjonction d'oeufs, de séré maigre, de jus de fruits et de légumes, d'un peu de viande et de poisson maigre
  • Pas de sucre
  • Libre choix de la teneur en calories
  • Résultat lent à rapide selon la teneur en calories
  • Perte de poids résultant de l'élimination de la graisse corporelle (limitation de l'apport en corps gras)
  • Dans les cas extrêmes (presqu'uniquement des pommes de terre), perte en eau et en muscles
3

Avec 1200 kcal au moins: apport insuffisant de quelques vitamines, sels minéraux et fibres

4

Avec moins de 1200 kcal: apport insuffisant de nombreuses vitamines, sels minéraux et fibres

3

Selon le choix des aliments: trop peu de légumes et de produits laitiers, trop peu de diversité en ce qui concerne les féculents, pas de fruits

3 2
  • Suivi diététique inexistant
  • Dans les cas extrêmes (presqu'uniquement des pommes de terre): réduction de la masse musculaire
13-14 Peu recommandable

En général, alimentation trop peu variée

Régime à base de riz
  • Principalement du riz complet, des légumes et des fruits, de temps en temps des produits complets, de la viande, du poisson, des légumineuses et des produits laitiers
  • Pas de sucre, pas d'huile et pas de corps gras
  • Libre choix du nombre de calories
  • Perte de poids résultant de l'élimination de la graisse corporelle (limitation des corps gras)
  • Dans les cas extrêmes, diminution de la masse musculaire et perte en eau
3

Avec 1200 kcal au moins: apport insuffisant de quelques vitamines, sels minéraux et fibres

4

Avec moins de 1200 kcal: apport insuffisant de nombreuses vitamines, sels minéraux et fibres

3

Selon le choix des aliments: trop peu de légumes et de produits laitiers, trop peu de diversité en ce qui concerne les féculents

3 2
  • Suivi diététique inexistant
  • Dans les cas extrêmes (presqu'uniquement du riz): réduction de la masse musculaire
13-14 Peu recommandable

En général, alimentation trop peu variée

Régimes pauvres en hydrates de carbone

Régime PSMF
  • Aliments riches en protéines, mais pauvres en graisse (viande maigre, poisson, fromages à teneur réduite en graisses, etc.); légumes pauvres en calories
  • Pas de féculents (pâtes, riz, pain, pommes de terre), pas de sucre et pas de fruits
  • 700 à 900 calories
3

Apport insuffisant de quelques sels minéraux, vitamines et fibres

3

Pas de féculents, ni de fruits

3 3
  • Peu conduire à des fringales
  • Un contrôle médical est obligatoire
  • Suivi diététique souvent insuffisant
15 Peu recommandable

Pas de féculents et pas de fruits

Atkins
  • Les aliments riches en protéines comme la viande (même grasse), le poisson, la volaille, les saucisses, le fromage et les oeufs, sont limités
  • Un peu de légumes, pas de féculents, pas de fruits et pas de sucre
  • Pas de limitation des calories
  • Amaigrissement dû à une réduction de la graisse corporelle (limitation des hydrates de carbone)
4

Beaucoup de protéines, de corps gras, de cholestérol et de purine, peu d'hydrates de carbone.
Apport insuffisant en ce qui concerne de nombreux sels minéraux, vitamines et fibres alimentaires.

4

Trop de viande et de produits laitiers, presque pas de fruits, de féculents et de légumes

3 3
  • Risqué en cas de maladie cardiaque ou de goutte
  • Ne devrait être suivi que sous contrôle médical
  • Peut conduire à des fringales
  • Suivi diététique inexistant
  • Prix des aliments plus élevé que pour une alimentation traditionnelle
19 A déconseiller

Trop monotone.

Résultats durables pour autant que des modifications de comportement supplémentaires soient introduites

Le régime Scarsdale
  • Un plan de menu clair prescrit les aliments pour un régime qui durera 14 jours. Ensuite, le régime sera un peu assoupli pendant 14 jours supplémentaires
  • Quantité illimitée d'aliments riches en protéines, beaucoup de viande maigre, de charcuterie à teneur réduite en graisse, de volaille (sans peau), de poisson, de fruits de mer, de légumes et de salades pauvres en calories
  • Contient un peu de fromage maigre, d'oeufs, de fruits et peu de pain
  • Aucun autre féculent (pâtes, riz, pommes de terre), pas de corps gras (beurre, margarine, huiles) et pas de sucre
  • Calories illimitées
  • Résultat moyennement rapide selon la teneur en calories
  • Perte de poids résultant de l'élimination de la graisse corporelle (limitation des hydrates de carbone et des corps gras)
3

Apport insuffisant de quelques vitamines et sels minéraux.

Beaucoup de protéines.

3

Beaucoup de viande, pas de féculents, pas assez de produits laitiers

3 3
  • Inadapté aux enfants, aux jeunes et aux femmes (apport insuffisant en calcium)
  • Risqué en cas de goutte
  • Un contrôle médical est recommandé
  • Peut conduire à des fringales
  • Suivi diététique inexistant
  • Prix des aliments plus élevé que pour une alimentation traditionnelle
18 A déconseiller

Trop monotone.

Résultats durables pour autant que des modifications de comportement supplémentaires soient introduites

Régimes à alimentation variée

Régime Brigitte
  • Il s'agit d'une alimentation à basse teneur en calories, avec céréales complètes et produits laitiers maigres, viande maigre, légumes, salades, fruits...
  • 1000 à 1500 kcal
  • Résultat lent à moyennement rapide selon la teneur en calories
  • Perte de poids résultant de l'élimination de la graisse corporelle (limitation des hydrates de carbone et des corps gras)
1

Avec 1500 kcal au moins

3

Avec 1000 kcal, apport insuffisant de quelques vitamines et sels minéraux

2

Recommande l'exercice physique

1 3
  • Suivi diététique inexistant
8-10 Recommandable
Alimentation dissociée selon Hay
  • Les hydrates de carbone (pain, riz, pommes de terre, etc.) et les aliments riches en protéines (viande, poisson, etc.) ne sont pas mangé simultanément
  • Le régime se compose à 80% de légumes, de salades et fruits, et à 20% d'autres aliments, comme les céréales ou la viande
  • Les produits naturels ont la préférence
  • Les lois de la digestion et les théories de l'hyperacidité, sur lesquelles se fonde le régime dissocié, sont dépassées, dépourvues de fondement scientifique et inutiles
  • Le choix du nombre de calories est libre
  • Résultats lents à moyennement rapides selon la teneur en calories
  • La perte de poids ne résulte pas de la dissociation des aliments riches en hydrates de carbone et en protéines, mais de la réduction de calories (plus de légumes et de salades, moins d'aliments à forte concentration d'hydrates de carbone et de protéines)
  • Risque de diminution de la masse musculaire lorsque l'apport en calories est très faible
3

Avec 1200 kcal au moins: apport insuffisant de quelques sels minéraux et vitamines

4

Avec moins de 1200 kcal: apport insuffisant en ce qui concerne de nombreux sels minéraux et vitamines

3

Avec 1200 kcal au moins: trop peu de produits laitiers

4

Avec moins de 1200 kcal: trop peu de produits laitiers et de céréales

3 3
  • Inadapté aux enfants, aux jeunes et aux femmes (apport insuffisant en calcium!)
  • Suivi diététique inexistant
  • Avec moins de 1200 kcal: diminution de la masse musculaire
15-17 Peu recommandable

Avec 1200 kcal au moins: trop peu de produits laitiers

A déconseiller

Avec moins de 1200 kcal: trop peu de produits laitiers et de céréales

Fit for life
  • S'inspire du régime dissocié selon Hay, mais avec des limitations supplémentaires
  • Cette alimentation se compose à 70% de légumes, salades et fruits et à 30% des groupes d'aliments restants
  • Le matin, on ne consomme que des fruits et des jus de fruits
  • Les produits naturels ont la préférence
  • Les théories sur lesquelles se fonde l'alimentation dissociée n'ont pas de fondement scientifique et sont incohérentes
  • Le choix du nombre de calories est libre
  • Résultat lent à moyennement rapide selon le nombre de calories
  • La perte de poids ne résulte pas de la dissociation des aliments riches en hydrates de carbone et en protéines, mais de la diminution de l'apport en calories (plus de légumes et de salades, moins de d'aliments à teneur concentrée en hydrates de carbone et en protéines)
  • Risque de réduction de la masse musculaire lorsque l'apport en calories est très faible
3

Avec 1200 kcal au moins: apport insuffisant de quelques sels minéraux et vitamines

4

Avec moins de 1200 kcal: apport insuffisant en ce qui concerne de nombreux sels minéraux et vitamines

3

Trop peu de produits laitiers

3 3
  • Inadapté aux enfants, aux jeunes et aux femmes (apport insuffisant en calcium!)
  • Suivi diététique inexistant
  • Avec 1200 kcal: diminution de la masse musculaire
15-16 Peu recommandable

Trop peu de produits laitiers

A déconseiller

Avec moins de 1200 kcal: trop peu de produits laitiers

Le régime de Montignac
  • Les hydrates de carbone (pain, riz, pâtes...) et les aliments riches en graisse (huile, graisse, viande, poisson, fromage gras...) ne sont pas mangés simultanément
  • Contient en plus des fruits, des légumes et des salades
  • Les aliments complets ont la préférence
  • Aucun aliment qui contienne à la fois des hydrates de carbone et de la graisse (lait entier, noix, chocolat...) et rien de sucré
  • Recommande 1 litre de liquide à boire en dehors des repas
  • Pas de limitation de calories
  • Résultats lents à moyennement rapide selon le nombre de calories
  • Perte de poids ne découle pas de la dissociation des aliments riches en hydrates de carbone et en graisse, mais de la réduction de calories
3

Beaucoup de protéines, et peu de liquide

4

Selon le choix des aliments, beaucoup de viande et de fromage, mais pas assez de boisson

3 3
  • Risqué en cas de goutte ou de maladie des reins
  • Un contrôle médical est recommandé
  • Suivi diététique inexistant
16 A déconseiller

Trop monotone

Résultat durable pour autant que des modifications de comportement supplémentaires soient introduites

Régime Annabelle Vital
  • Une simplification du régime dissocié selon Hay, lequel prescrit de manger séparément la viande et les féculents
  • Le régime se compose pour deux tiers de fruits, légumes et salades
  • Les produits naturels ont la préférence
  • On ne pense plus du tout en termes de calories (contient au moins 1200 kcal)
  • Résultat lent à moyennement rapide selon le nombre de calories
  • La perte de poids ne résulte pas de la dissociation des aliments riches en hydrates de carbone et en protéines, mais de la diminution de l'apport en calories (plus de légumes et de salades, moins d'aliments à teneur concentrée en hydrates de carbone et en protéines)
2

Apport juste suffisant en ce qui concerne quelques vitamines et sels minéraux

3

Trop peu de produits laitiers

2 3
  • Inadapté aux enfants, aux jeunes et aux femmes (apport insuffisant en calcium!)
  • Suivi diététique inexistant
12 Peu recommandable

Trop peu de produits laitiers

Trimlines*
  • Offre une alimentation variée, réduite en calories, avec des légumes, certaines variétés de fruits, céréales complètes et viandes, et quelques produits laitiers maigres, etc.
  • Suivi par un conseiller nutritionniste amateur
  • Le régime est adapté aux besoins individuels de la personne concernée
  • Le choix du nombre de calories est libre
  • Résultat moyennement lent à rapide, suivant le nombre de calories
  • Perte de poids résultant de l'élimination de la graisse corporelle (peu d'hydrates de carbone et de corps gras)

* Des éléments indiquent une relation entre Trimlines et le mouvement de scientologie

2-3

Selon la teneur en calories et le choix des aliments

2 3 3
  • Le programme est excessivement cher

11-12

Peu recommandable

Très cher

Cures de jeûne

Jeûne
  • Jeûne à base de boissons non caloriques (eau, thé, bouillon, etc.)
  • Pas ou peu de calories
  • Résultat rapide
  • Perte de poids résultant d'une élimination de la graisse corporelle (limitation de l'apport en corps gras et en hydrates de carbones),d'une perte en eau et d'une réduction des protéines musculaires
4

Apport insuffisant en ce qui concerne la plupart des substances nutritives (protéines, hydrates de carbone, vitamines, sels minéraux, etc.)

4 4 1
  • Risqué en cas de maladie cardiaque ou circulatoire, de disfonctionnement rénal et de pression sanguine élevée
  • Contrôle médical recommandé lorsque le régime est appliqué à long terme
  • Suivi diététique inexistant
  • Peut conduire à des fringales
  • Réduction de la masse musculaire
18 A déconseiller

Trop monotone

Résultats durables pour autant que des modifications de comportement supplémentaires soient introduites

Cures à base de jus de fruits et de légumes
  • Le thé et l'eau minérale sont complétés par des jus de fruits et de légumes, ou par du sirop d'érable
  • 100 à 300 kcal selon les quantités et les variétés choisies
  • Résultat rapide
  • Perte de poids résultant d'une élimination de la graisse corporelle (limitation des corps gras et des hydrate de carbones), d'une perte en eau et d'une réduction des protéines musculaires
4

Apport insuffisant en ce qui concerne la plupart des substance nutritives (protéines, hydrates de carbone, vitamines, sels minéraux, etc.)

4 4 1
  • Risqué en cas de maladie cardiaque ou circulatoire, de disfonctionnement rénal et de pression sanguine élevée
  • Contrôle médical recommandé lorsque le régime est appliqué à long terme
  • Suivi diététique inexistant
  • Peut conduire à des fringales
  • Réduction de la masse musculaire
18 A déconseiller

Trop monotone

Résultats durables pour autant que des modifications de comportement supplémentaires soient introduites

Modifast
  • Repas minceur de 150 kcal environ
  • 450 kcal par jour
  • Résultat rapide
  • Perte de poids résultant d'une élimination de la graisse corporelle (limitation des corps gras et des hydrates de carbones) et d'une perte en eau
1 4 4 1
  • Risqué en cas de maladie cardiaque ou circulatoire, de disfonctionnement rénal et de pression sanguine élevée
  • Contrôle médical recommandé lorsque le régime est appliqué à long terme
  • Suivi diététique inexistant
  • Peut conduire à des fringales
14 Peu recommandable

Résultats durables pour autant que des modifications de comportement supplémentaires soient introduites

Programmes comportementaux

Profiline
  • Propose une alimentation variée, réduite en calories
  • Suivi par des diététiciennes diplômées (consultations individuelles ou en groupe)
  • Le programme est adapté aux besoins individuels de la personne concernée et la méthode est mise au point individuellement
  • Jeûne modifié sur demande
  • Le choix du nombre de calories est libre
  • Résultat lent à rapide en fonction du nombre de calories
  • Perte de poids résultant d'une élimination de la graisse corporelle (limitation des hydrates de carbone et des corps gras)
1

Avec 1200 kcal au moins

2

Avec moins de 1200 kcal

1

Le programme offre un vaste soutien pour tout ce qui concerne les changements de comportement

1 3   6-7 Très recommandable
Weight Watchers
  • Propose une alimentation variée, réduite en calories et plutôt riche en protéines
  • Suivi par des conseillères en nutrition non professionnelles
  • Propose des réunions de groupes
  • Le programme est adapté aux besoins de la personne concernée
  • Le choix du nombre de calories est libre entre 1000 et 2000 kcal
  • Résultat lent à moyennement rapide suivant le nombre de calories
  • Perte de poids résultant d'une réduction de la graisse corporelle (limitation des hydrates de carbone et des corps gras)
1

Avec 1200 kcal au moins (plan standard)

2

Avec moins de 1200 kcal (plan strict)

1

Le programme propose divers soutiens pour des changements de comportement

1 3   6-7 Très recommandable
Autres régimes
Régime BLM
(Bouffe la moitié)
  • A tous les repas, on ne mange que la moitié de chaque aliment
  • Selon les habitudes alimentaires 1000 à 1500 kcal
  • Résultat moyennement rapide
  • Perte de poids résultant d'une élimination de la graisse corporelle (limitation des hydrates de carbone et des corps gras)
3-4

Selon les habitudes alimentaires, apport insuffisants en vitamines, sels minéraux et fibres

4

En général, trop peu de légumes, de salades, de produits laitiers et de fruits

1 3
  • Suivi diététique inexistant
12-13 Peu recommandable

Généralement trop monotone

Résultats durables pour autant que des modifications de comportement soient introduites

Jours intercalés
  • On intercale des jours où l'on consomme qu'un type d'aliment déterminé (par. ex. fruits, légumes, riz, pommes de terre ou lait)
  • Résultat lent, voire inexistants (selon les aliments choisis et la quantité consommée)
  • Selon les aliments, la perte de poids résulte d'une perte en eau, de l'élimination restreinte de la graisse corporelle et de la réduction de la masse musculaire
4

Apport déséquilibré en ce qui concerne la plupart des substances nutritives (selon les aliments choisis: protéines, hydrates de carbone, vitamines, sels minéraux insuffisants)

4 4 1
  • Suivi diététique inexistant
  • Réduction de la masse musculaire lorsqu'on ne consomme que des fruits, des légumes et des céréales
15 Peu recommandable

Trop monotone

Résultats durables pour autant que des modifications de comportement supplémentaires soient introduites

Repas minceur
  • Repas minceur enregistré par l'OICM (par ex. Dr.Kousa, Minvitin, Shape, etc.) qui peuvent être pris à la place de certains repas ou de tous les repas (3-4 portions par jour)
  • Env. 200-300 kcal par repas
  • Résultat lent à moyennement rapide, selon le nombre de repas remplacés et le type de repas minceur
  • Perte de poids résultant de l'élimination de la graisse corporelle (limitation des hydrates de carbone et des corps gras)
1

Pour autant que les repas minceur soient équilibrés

4

Recommandations pour une modification de comportement inexistantes

3 1
  • Lors d'une utilisation à long terme, un contrôle médical est recommandé
  • Suivi diététique inexistant
11 Peu recommandable

Pour autant que l'aliment choisi soit équilibré, il n'y aura de résultat durable que si des modifications de comportement supplémentaires sont introduites

 

RETOUR AU SOMMAIRE

Impressum

Editeurs
Institut de médecine sociale et préventive de l'Université de Zurich
Association suisse pour l'alimentation (ASA), Zollikofen/Berne

Consultants spécialisés
Stéphanie Baumgartner Perren, dr. sc. nat. Brugg
Renate Frey, diététicienne diplômée, Wettingen
Prof. Felix Gutzwiller, Zurich
Prof. Eric Jéquier, Lausanne
Regina Michel, diététicienne diplômée, Brione
Monika Müller, diététicienne diplômée, Berne
Bettina Prodolliet, diététicienne diplômée, Nyon

Mise en page et typographie
Frosch Satz Winterthur

Maison d'édition
ASA, Zollikofen/Berne

Réalisé grâce au soutien de SWISSCARE
Copyright: 1994 ASA, Zollifofen/Berne

Auteurs
Christine Dual-Fleckenstein, ing. agr. EPF diplômée
Heike Hinsen, diététicienne diplômée

Rédaction
Hansjörg Ryser, psych. dipl. FSP, Zollikofen/Berne

Traduction
Fabienne Girardin, Nyon

Photos
Ralph Ponzetto, Winterthour

Impression
Ziegler Druck-und Verlag AG, Winterthour

 

RETOUR AU SOMMAIRE