L'ostéoporose
Ligue suisse contre le rhumatisme

Qu'est-ce que l'ostéoporose ?

L'ostéoporose est une maladie du squelette caractérisée par une diminution de la densité osseuse et des modifications de la trame protéique du tissu osseux (micro-architecture). La perte osseuse fragilise l'os et augmente par conséquent le risque de fracture. L'ostéoporose est aussi souvent définie comme "la maladie des os fragiles".

L'os normal est dense et solide (fig. 1). Sa stabilité dépend de la densité de la trame. L'ostéoporose est caractérisée par un amincissement de la trame osseuse et une porosité de l'os (fig. 2), qui perd sa stabilité. Le risque de fracture augmente.

Fig. 1

Fig. 2

Quelles sont les causes de l'ostéoporose ?

Le développement du squelette est caractérisé par un équilibre constant entre synthèse et dégradation osseuses. La masse osseuse augmente jusqu'à l'âge de 35 ans parce que la synthèse est globalement supérieure à la dégradation pendant les deux premières parties de la vie. Ensuite, elle diminue progressivement, à la fois chez les hommes et chez les femmes, parce que la dégradation s'accélère. Chez les femmes à la ménopause, l'équilibre se rompt à cause de la chute des oestrogènes (hormones sexuelles). A ce moment, la dégradation osseuse dépasse largement la synthèse. Cinq ans après la ménopause, les femmes ont parfois perdu 15 pour cent de leur masse osseuse. Cette perte suffit pour rendre les os fragiles à la limite de la fracture : c'est l'ostéoporose.

Y a-t-il d'autres causes d'ostéoporose ?

Outre la ménopause, il existe d'autres causes d'ostéoporose, notamment certains médicaments, certains modes d'alimentation, des facteurs héréditaires et le manque d'activité physique (cf. tableau 1).

Tableau 1

  • Facteurs augmentant le risque d'ostéoporose
  • L'ostéoporose familiale
  • ménopause précoce (avant 45 ans)
  • ossature forte et silhouette élancée
  • consommation régulière de certains médicaments
  • tabac
  • alcool
  • activité physique insuffisante
  • alimentation pauvre en calcium

Comment lutter contre l'ostéoporose ?

Il convient tout d'abord de s'assurer une alimentation riche en calcium (cf tableau 2) et des apports suffisants de vitamine D (cf. tableau 3). Ensuite, il faut pratiquer

une activité physique régulière pour stimuler la synthèse osseuse. Enfin, il est vivement recommandé à toutes les femmes ménopausées de suivre un traitement hormonal afin de compenser la perte d'oestrogènes. Les cours

d'Ostéogym de la Ligue suisse contre le rhumatisme vous informent de façon exhaustive sur les divers moyens de prévenir l'ostéoporose.

Tableau 2

Quelques aliments riches en calcium

Aliment

Calcium mg/100g

Lait
Yoghourt
Fromages à pâte dure
Fromages à pâte mi-dure
Fromages à pâte molle
Sardines à l'huile
Tofu
Adelbodner
Aproz
Contrex
Valser
Vittel Hepar
Brocolis
Cresson de fontaine
Endives
Chou vert
Haricots blancs

120
120
1200
700
500
355
135
50
35
45
45
60
105
150
105
180
105

     Tableau 3

Quelques aliments riches en vitamine D

Aliment

Vitamine D
Ul/100g
(unités
 internationales)

Bolets, cèpes
Beurre
Huile de foie de morue
oeuf
Jaune d'oeuf
Lait de vache
Lait condensé
Lait de chèvre
Edamer
Emmental
Crème entière
Foie de volaille
Anguille
Crevettes
Hareng
Saumon
Sardines

350
40
8500
200
350
0,5-4
3,5
2
84
100
40
50
5000
105
900
650
300

Comment évaluer les risques de l'ostéoporose ?

Il existe un questionnaire tout spécialement conçu pour évaluer les risques individuels d'ostéoporose*. Après l'avoir rempli, vous pourrez discuter les résultats avec votre médecin qui vous aidera à savoir si vous courez un risque particulier et s'il convient de pratiquer des investigations.

* disponible sur simple demande auprès de la Ligue suisse contre le rhumatisme, Renggerstrasse 71, case postale, 8038 Zurich, téléphone 01 482 56 00.

L'ostéodensimétrie : une méthode de mesure efficace

L'ostéodensimétrie permet de mesurer la densité osseuse et la masse osseuse. Parmi les divers types de méthode, citons la DEXA, qui est la plus répandue. Depuis quelque temps, on utilise aussi les ultrasons. Pour être valables, les examens doivent être pratiqués à des intervalles réguliers.

Quelle est l'irradiation provoquée par les examens ?

Les ultrasons n'émettent aucun rayonnement. La DEXA émet un faible rayonnement, inférieur à celui de l'atmosphère. L'avantage de l'ostéodensimétrie est de pouvoir instaurer un traitement adéquat dans chaque situation.

Comment peut-on soigner l'ostéoporose ?

Outre le changement de mode de vie ou d'alimentation, la prise de médicaments peut se révéler nécessaire. Les oestrogènes, la calcitonine, les bisphosphonates, la vitamine D, le fluor et les anabolisants permettent d'agir, soit en ralentissant la dégradation osseuse, soit en favorisant la synthèse de l'os. D'autres médicaments sont parfois utilisés. Dans tous les cas, votre médecin vous aidera à choisir le traitement qui vous convient le mieux et à contrôler son efficacité.

Auteur
Dr Claude Merlin, chef de la Clinique de rhumatologie et réadaptation de Schinznach

Illustrations
© Oskar Weiss, Berne
Page de couverture : Les oestrogènes s'enfuient
Avant-dernière page : Pose du diagnostic chez le médecin
In : Claude Merlin (sous la dir.), "Osteoporose-Leitfaden für die Praxis", Editions Hippokrates, Stuttgart
(parution courant 1998)

La Ligue contre le rhumatisme a publié :

Ostéogym, information sur le programme de gymnastique (gratuit)
Ostéogym, programme de gymnastique à domicile  (gratuit)
Ostéogym, manuel de la Ligue contre le rhumatisme (Fr. 13.-)
F 120 Les notices de la Ligue contre le rhumatisme (gratuit)

Secrétariat : Renggerstrasse 71, 8038 Zurich
Téléphone : 01 482 56 00
Téléfax : 01 482 64 39

Ligue suisse contre le rhumatisme