Prévenir le rhumatisme
Le travail à l'écran

Ligue suisse contre le rhumatisme

Le travail à l'écran

Tout le monde n'a pas la même taille...
Depuis 1981, l'année où la société IBM a commercialisé le premier PC, le nombre de postes de travail pourvus d'un ordinateur n'a cessé d'augmenter. L'obligation de disposer d'un écran, d'un support pour documents, d'un clavier et autres outils (souris, trackball, écran à touches) complique beaucoup l'aménagement du poste de travail individuel. Par ailleurs, le stress, les mauvaises conditions de travail et le manque de connaissances sur la façon de se tenir et de bouger engendrent très souvent des douleurs de la tête, de la nuque, des épaules, des bras et de la colonne vertébrale sur toute sa longueur. Dans la plupart des cas, ces troubles fonctionnels pourraient être évités par un meilleur aménagement du poste de travail et une meilleure organisation.

... et votre poste de travail ?

Un poste de travail se compose principalement d'un bureau, d'une chaise, d'un PC et autres instruments. La taille individuelle constitue un critère déterminant dans le choix de la chaise, le réglage de la hauteur du plan de travail, l'emplacement de l'écran et des autres objets. Autrement dit, le poste de travail doit s'adapter aux besoins individuels et se calcule en hauteurs et en distances.
La hauteur de la chaise et celle de la table sont interdépendantes. Si les pieds de la table ne sont pas réglables, vous devez pouvoir régler la hauteur de la chaise de façon à ce que vos avant-bras reposent souplement sur la table, en formant un angle de 90 à 100 degrés avec vos bras. Une fois assis, évitez de tendre les bras en avant. La jambe doit aussi former un angle droit avec la cuisse. Le cas échéant, il convient d'utiliser un support pour les pieds.

Règles d'or

A) Le dossier de la chaise doit soutenir votre colonne lombaire.

B) La hauteur de la chaise est bien adaptée si vos hanches sont à la même hauteur ou légèrement plus hautes que vos genoux.

C) La profondeur du siège est correcte si vous pouvez glisser votre poing entre votre jambe et le bord antérieur de la chaise.

D) Réglez la hauteur de la chaise de façon à ce que vos avant-bras reposent agréablement sur le plan de travail; gardez le dos droit en utilisant éventuellement un support pour les pieds.

E) Repoussez le clavier à 10 ou 15 cm du bord de la table afin de pouvoir poser vos avant-bras.

F) Le bord supérieur de l'écran doit se situer à la hauteur de vos yeux.

G) La distance entre vos yeux et l'écran doit être de 60 à 90 cm.

Vérifiez l'aménagement de votre poste de travail en tenant compte des règles ci-dessus.

  • Il s'agit d'adapter votre poste de travail à votre corps, pas l'inverse.
  • Faites des pauses régulières en vous levant (si possible toutes les heures).
  • Utilisez vos dix doigts pour dactylographier : avec seulement deux doigts, vous surmenez vos articulations.
  • Pour travailler assis, ôtez vos chaussures ou portez des chaussures à talons plats.

Votre table de travail doit avoir une longueur minimale de 160 cm et une profondeur de 90 cm. Tous les objets dont vous avez besoin doivent être à portée de main.

Votre chaise doit vous permettre de rester assis en gardant le dos droit et vous offrir un appui. Si vous êtes trop penché en arrière, vous devez tirer la tête en avant: c'est pourquoi les dossiers surélevés ne constituent pas toujours la bonne solution. Choisissez une chaise dont le dossier est renforcé au niveau de votre colonne lombaire afin de lui offrir un soutien. Il est essentiel de pouvoir régler (faites-le) la hauteur et l'inclinaison du placet et du dossier. Quant à la profondeur, elle doit vous permettre d'éviter la compression des creux poplités par le rembourrage du placet. Aujourd'hui, enfin, on recommande vivement d'utiliser des chaises de bureau à cinq roulettes afin d'éviter les bascules.

Il convient également de disposer correctement le clavier et la souris afin de ménager les articulations. Si vous pliez vos coudes à angle droit en posant vos avant-bras parallèlement au plateau de la table, vous devez tourner ceux-ci vers l'intérieur et vos poignets de côté pour pouvoir poser vos mains sur le clavier. Cette position, très contraignante pour les muscles des mains et des avant-bras, provoque à la longue un surmenage des tendons et des muscles source de douleurs du coude et du poignet. L’apparition de nouvelles formes de clavier, généralement conçues en deux parties et courbées vers l'extérieur, permet d'améliorer la position des poignets. Pour travailler dans de bonnes conditions, il est cependant beaucoup plus important de bien aménager son poste de travail et de se responsabiliser.

Il est essentiel de régler correctement la hauteur du clavier. L’idéal serait d'avoir une table réglable en hauteur, mais ce n'est pas toujours possible. Une autre solution consiste à intégrer à la table un tiroir spécial pour le clavier, qui se glisse sous le plateau. Pour sortir le clavier, il suffit de le tirer en avant. Il convient toutefois de choisir un tiroir que l'on puisse régler en hauteur, incliner et tourner de côté.

Si l'avant-bras et le poignet reposent longtemps sur une surface dure ou contre le bord carré d'une table, les nerfs et les tendons sont comprimés. Ces problèmes surgissent souvent lorsque le clavier et la souris sont posés directement sur la table. Un support souple, par exemple en mousse, et une table aux bords arrondis, de préférence en bois pour assurer une bonne conduction de la chaleur, permettent de diminuer les compressions localisées et les tensions entre le poignet et l'avant-bras. Si vous transpirez beaucoup, choisissez le bois de préférence au plastique qui retient la chaleur et qui a tendance à coller. Les supports pour les poignets sont très simples à confectionner soi-même. Il en existe aussi plusieurs modèles dans le commerce.

Les accessoires tels la souris sont manipulés à l'aide des doigts, du poignet et des bras. Placés directement sur la table, ils vous contraignent à soulever le bras en avant et de côté, ce qui provoque des tensions musculaires au niveau de la nuque et des épaules. C'est pourquoi la souris doit être placée tout près du clavier. Si vous utilisez un support pour votre clavier, il doit être assez large pour pouvoir poser la souris juste à côté du clavier. Si vous sentez souvent des fourmillements ou des douleurs dans la main ou le bras, essayez de travailler avec un écran à touches. Celui-ci vous évitera de faire toujours les mêmes mouvements avec la souris. L’utilisation de l'écran à touches nécessite cependant un support pour la main afin d'éviter les tensions. Enfin, l'utilisation du trackball provoque les mêmes mouvements du pouce que celle de la souris.

L'écran et le support pour documents doivent se situer si possible à la même hauteur afin d'éviter les rotations inutiles de la colonne cervicale et pour les avoir tous deux dans le même champ visuel. La surface de l'écran doit se situer à la même hauteur ou légèrement plus bas que vos yeux.

Votre pièce de travail doit être suffisamment éclairée pour permettre la lecture tout en évitant l'éclairage direct de l'écran (par devant ou par derrière). En plaçant votre écran perpendiculairement à la fenêtre, vous ne serez pas ébloui par la lumière du jour. Les reflets peuvent aussi être évités en inclinant légèrement l'écran en avant. Un nettoyage régulier, un bon contraste et une intensité moyenne contribuent par ailleurs à la qualité de l'image. Enfin, la pièce doit être tempérée et aérée d'autant plus que les appareils électriques dégagent beaucoup de chaleur.

Vous trouverez d'autres informations techniques sur l'aménagement des postes de travail avec ordinateur dans les notices de la SUVA.
Les notices de la Ligue contre le rhumatisme vous donneront des idées supplémentaires pour bien travailler assis et des exercices de gymnastique simple à faire au bureau.
Enfin, vous saurez tout sur le dos en lisant le manuel «Backademy» (Fr. 13.-) ou mieux, en fréquentant l'Ecole du dos de la Ligue contre le rhumatisme.

Dr Heinz O. Hofer, Zurich
Manny Halpern, MA, CPE, New York

Société Suisse de Rhumatologie
Secrétariat : Renggerstrasse 71, 8038 Zurich
Téléphone: 01 487 40 00
Télécopie : 01 487 40 19
Commandes : 01 48740 10
e-mail: schweiz.rheumaliga@swissonline.ch

Ligue suisse contre le rhumatisme


retour_zap.gif (5643 octets) home.gif (2082 octets)