8. Micro-organismes - macro-effets

Les micro-organismes sont partout. Ils flottent dans l'air et vivent dans l'eau et dans la terre. Ils prolifèrent sur la peau et dans l'intestin, où ils favorisent la digestion. On dénombre plus de 500 000 espèces de bactéries, mais seulement 2 000 d'entre elles sont vraiment connues. Les micro-organismes peuvent proliférer très rapidement et donner naissance à des milliards de germes.

On les trouve aussi dans les denrées alimentaires, notamment dans les légumes frais et les produits laitiers. Dans un litre de lait ou un poireau, il y en a des millions, mais ceux-là sont totalement inoffensifs. Ils ne sont que de simples agents qui ne deviennent pathogènes que lorsqu'ils se multiplient rapidement. C'est ce qui arrive lorsque les aliments sont conservés à des températures trop élevées. Autrement dit, les micro-organismes ne sont dangereux que lorsqu'il s'agit de germes pathogènes.

Salmonelle, campylobacter, listeria, staphylocoques, clostridium, bacille cereus ou certaines formes de l'escherichia coli sont les principaux agents pathogènes responsables d'intoxications alimentaires.

Que faire en cas de malaise?

Une intoxication alimentaire peut se manifester par des symptômes tels que nausées, vomissements, diarrhée, fièvre ou crampes. Pourtant, faire un diagnostic précis n'est pas facile, et cela pour deux raisons:

La première, c'est qu'entre la contamination et le moment où la maladie se déclare, il peut s'écouler plusieurs jours, voire des semaines. Les spécialistes parlent de période d'incubation.
La deuxième, c'est que les symptômes peuvent être très différents d'un agent pathogène à l'autre.

Il est recommandé de consulter un médecin lorsque les symptômes sont très marqués ou que les victimes sont des enfants en bas âge ou des personnes âgées.

Si tout porte à croire qu'une denrée fournie par Coop pourrait être à l'origine des troubles, vous pouvez contacter le service des consommateurs de Coop en téléphonant au: 0848 888444 (tarif interurbain). Il vous suffira d'indiquer la désignation exacte de l'article, le datage et, si possible, le numéro de lot. Ces éléments sont nécessaires pour nous permettre de déterminer la cause éventuelle de votre malaise sur la base des échantillons de chaque lot.

 

Les principaux agents pathogènes