SUISSE - Tabagisme
Après l'affaire Edgar Oehler

l'affaire Peter Hess!

Vos
réactions

Jeudi 3 mai 2001
Monsieur Hess,
Partageant l'émotion et la colère de la communauté médicale de notre pays suite au scandale des infiltrations de l'industrie cigarettière dans le sein même des organismes voués à la prévention de ce fléau qu'est le tabagisme, je vous prie de noter que je joins ma voix à celles qui exigent votre démission immédiate du Conseil National.
Dr Martine STROOT
19 Bd Georges Favon
1204 Genève

Vendredi 23 février 2001
Cher Docteur,
Au nom de la Ligue vie et santé, nous tenons à vous féliciter de la lettre envoyée à monsieur Hess conseiller national. Cette affaire nous montre clairement que les plus grand politiciens sont infiltrés auprès des cigarretiers.
Merci d'être aussi actif, grâce à vous la prévention fait son chemin, vous êtes notre locomotive.
Dominik Frikart - Ligue vie et santé - Branche latine
Jeudi 22 février 2001
LIGA LEBEN UND GESUNDHEIT Schweizerischer Verein zur Förderung einer gesunden Lebensweise
LIGUE VIE ET SANTÉ SUISSE Association suisse pour la propagation des principes d'une vie saine
Monsieur Peter Hess, Président du Conseil National, BERNE.
Monsieur le Président,
C'est avec stupeur que nous avons appris par les médias le scandale auquel vous êtes mêlé.
Ces révélations n'étaient pas un coup médiatique d'un journal en mal de lecteurs, mais ne faisaient, hélas, que confirmer le récent rapport de l'OMS indiquant une importante mainmise des multinationales du tabac sur la vie politique et économique de notre pays.
Que le premier citoyen de notre pays aie partie liés avec des sociétés qui tuent le plus légalement du monde plus de 8 000 personnes par an est un scandale insupportable.
Comment pouvez-vous, Monsieur le Président, encaisser l'argent provenant de la mort de milliers de victimes et être en même temps le garant de la loi et de la moralité de notre peuple ? N'est-ce pas une honte insupportable ?
Comment s'étonner de tous ces scandales liés au blanchiment d'argent sale dont nos voisins nous accusent, lorsque l'exemple vient du premier citoyen du pays lui-même ? Veuillez agréer, Monsieur le Président du Conseil National, l'expression de nos sentiments distingués.
Michel Grisier - Secrétaire général - Genève le 22 février 2001
Gubelstrasse 23, 8050 Zürich-Ch. des Pépinières 19, 1020 – Renens-Via Cabione 18, 6900 Massagno
www. vie-et-sante.ch
Samedi 17 février 2001
Secondo me il signor Hess non ha dichiarato il mabdato in seno al CdA della BAT perchè aveva vergogna a rendere pubblica una tale appartenenza. Ed è comprensibile !
Cordiali saluti.
Alberto Polli, presidente ASSOCIAZIONE SVIZZERA NON-FUMATORI (ASN)
CP 4 - CH-6963 Pregassona
LETTERA AL PRESIDENTE DEL CONSIGLIO NAZIONALE
Caro papà, eh sì, come presidente del Consiglio Nazionale, lei è per così dire il papà della nazione, composta da più o meno 7 milioni di cittadini, residenti, domiciliati, frontalieri e rifugiati. Tutta gente che mette quel poco di speranza che le resta ancora in rappresentanti politici che presume integerrimi.
Ma, da bravo avvocato, ha dato ogginun0ottima rappresentazione di come si può spargere cenere negli occhi. Su più di 45 mandati di CdA, ne ha dichiarati 10 . Quello in questione, se ho capito bene, le porta 10'000 franchi all'anno e non era dichiarato. Dunque, sommando il tutto e moltiplicando per il minori denominatore comune, questi mandati le porterebbero più o meno 450'000 franchi all'anno, o forse anche il doppio o il triplo. A me va bene anche così ma, per favore, lasci via le mani dalla politica. Con tutti i mandati che ha non mi venga a dire che non ce ne sono di quelli per i quali bisogna darsi da fare per dirigere i voti dei colleghi parlamentari.
La più bella barzelletta è però quella che ha raccontato alla radio e alla TV e cioè che vuol istituire una commissione (e chi la pagherà se non il contribuente ? o vuole fare da mecenate ?) per garantire la trasparenza. Fosse stato veramente onesto e rasparente, come lei dice, si sarebbe dimesso dalla carica di presidente del Consiglio nazionale e non da quella di membro del CdA di società nel mirino di accuse. E tanto per parlare di trasparenza, a 67 ani sono ancora un gran fumatore, dunque le mie osservazioni si rivolgono solo all'occultamento (premeditato ?!?) delle sue cariche in seno ai CdA. Tragico ma purtroppo vero. In diversi Stati limitrofi questo suo agire avrebbe portato a una dimissione più o meno volontaria. Dorma tranquillo, tanto troverà una scusa giuridica.
M.Marazza, Pura (apparso sul CdT del 16 febbraio 2001)
Mercredi 14 février 2001
Chers GLOBALinkers,
Veuillez trouver ci-après la lettre ouverte de notre ami Jean-Charles Rielle, Directeur du CIPRET Genève à Mr Peter Hess, Président du Conseil National Suisse -
OxyGenève et GLOBALink soutiennent avec énergie cette action visant à éliminer la présence -voire le dictat- des cigarettiers au sein des plus hautes instances politiques du pays.
Question: Que diriez-vous à un chef de l'état siègeant dans plusieurs conseils d'administration de cigarettiers ?
Nous vous invitons à prendre position sur la question en écrivant à:
Peter Hess law@reichlin-hess.ch law@reichlin-hess.ch
cc: Jean-Charles Rielle jcrielle@iprolink.ch
cc: gt-ch@globalink.org gt-ch@globalink.org
Ruben Israel, Directeur, UICC GLOBALink, UICC Tobacco & Cancer
Cher Jean-Charles,
Au nom d'OxyGenève, je te félicite pour ta démarche et je tiens à t'apporter mon soutien total pour demander la démission de Peter Hess. Quand un de nos élus, qui de surplus occupe un poste à haute responsabilité, "oublie" de mentionner ses liens étroits avec l'industrie du tabac, nous sommes en présence d'une omission qui a de forts accents de compromission.
M. Hess s'est peut-être retiré des sièges d'administrateur des deux sociétés liées à l'industrie du tabac, mais il l'a fait seulement après avoir été débusqué par la presse. On ne peut douter qu'après tant d'années de bons et loyaux services rendus à l'industrie du tabac, il s'est construit un solide réseau "d'amitiés" dans ces milieux que sa démission ne saurait effacer d'un seul coup. Il ne répond donc pas aux critères de transparence totale qu'exige la lutte contre la contrebande de cigarettes et la défense des intérêts du peuple suisse dans cette affaire. Je crois comme toi qu'il est disqualifié pour continuer d'exercer sa fonction.
Bien à toi,
Pascal A. Diethelm, Président OxyGenève
"Pour une Genève où il fait bon respirer" "Breathe free in Geneva"
Cher Jean-Charles,
Je m'attendais à une réaction de ta part à cette nouvelle affaire et je ne suis pas déçu ! Bravo et félicitations pour ton courage de vrai défenseur et promoteur de la santé dans notre pays ! Je suis à nouveau fier d'avoir été ton président à Genève et de présider à nouveau un CIPRET, cette fois en Valais !
A bientôt !
Privat Docent Dr Hubert S. Varonier, Président du CIPRET-Valais (ndlr)
Cher JC
Il faudrait en profiter pour "débusquer" tous les députés qui directement ou indirectement ont des obligations envers l'industrie du tabagisme (publicitaires, graphistes, propriétaires de journaux, de kiosques, ...). Sans exagérer évidemment: car tu trouveras toujours quelqu'un qui soutiendra que toi aussi tu vis grâce au tabagisme (sans tabac pas de CIPRET !). Et signaler au passage l'existence d'autres lobbies puissantes comme celui de l'alcool ou de l'automobile qui prendront ou ont pris position contre l'initiative "rues pour tous" ou contre les initiatives jumelles il y a peu.
Bien à toi.
Antoine Casabianca, Directeur-adjoint de la santé publique, Tessin (ndlr)


RETOUR