ima39615.jpg (7829 octets)

Faire du vélo en sécurité

ima39601.jpg (3228 octets)  Bureau suisse de prévention des accidents

Faire du vélo en sécurité

Des centaines de milliers de personnes utilisent un vélo, que ce soit pour se rendre au travail, à l'école, ou pour faire du cyclisme de loisirs. Elèves et professeurs, ouvriers et directeurs d'entreprise, toutes et tous apprécient ce moyen de locomotion pratique. Mais : qui oserait affirmer qu'il n'a jamais eu à affronter, au moins une fois dans sa vie, une situation dangereuse en circulant à vélo ? L'équipement prescrit par la loi et les dispositifs supplémentaires recommandés* contribuent à la sécurité à vélo et abaissent le risque d'accident. Toutefois, pour qui circule à vélo, il est particulièrement important de prévoir le danger et de réagir en conséquence.

Démarrer - s'engager sur la route

Ne pas déboucher d'un garage ou d'une cour, d'une place de parc, etc., sans s'arrêter au bord de la chaussée et s'assurer si l'on peut s'engager sur la route sans courir de risque.

*(cf. brochure «Equipement des vélos»)

ima39602.jpg (20962 octets)

Dépasser - éviter un obstacle

Avant de dépasser un véhicule plus lent ou d'éviter un obstacle au bord droit de la route (chantier, auto parquée), jeter un coup d'œil en arrière pour s'assurer que l'on peut se déplacer vers le milieu de la chaussée sans être mis en danger par des véhicules qui suivent. Après cela, donner un signe de la main et dépasser le véhicule ou éviter l'obstacle.
Lorsqu'il y a des autos parquées au bord de la chaussée, jeter un coup d'œil dans l'habitacle. Si l'auto est occupée, tenir une distance latérale plus grande ; quelqu'un pourrait ouvrir inopinément une portière du côté de la chaussée.

ima39603.jpg (23809 octets)

Circuler de front et à la file

Circuler de front est non seulement dangereux, mais interdit par la loi. Les cyclistes qui roulent côte à côte obstruent une partie de la chaussée. (Circuler à deux de front n'est autorisé qu'aux cyclistes qui roulent en groupes de plus de 10 cycles, ou si le trafic de cycles est dense, sur une chaussée d'au moins 8 m de large, ainsi que sur les pistes cyclables et les pistes de cyclotourisme, à condition que les autres usagers n'en soient pas gênés.)
Dans la circulation en file, garder une distance suffisante, afin de pouvoir réagir à temps en cas de freinage ou de manœuvre d'évitement inattendu du cycliste qui précède, sinon une chute est souvent inévitable.
Il est dangereux de se faire pousser ou remorquer par des cyclomoteurs, et d'ailleurs interdit par la loi. Vu que les deux véhicules sont décalés latéralement, ils obstruent une partie de la chaussée. En cas de manœuvre d'évitement, ils se gênent et le risque de chute s'accroît.

ima39604.jpg (19068 octets)

Dépasser une file de véhicules motorisés

Les cyclistes ont le droit de devancer une file de véhicules à moteur par la droite lorsqu'ils disposent d'un espace libre suffisant. Règle importante : rester dans le champ visuel des automobilistes, et en particulier des chauffeurs de camions. Celui qui se trouve dans l'angle mort du rétroviseur est invisible pour le conducteur et exposé au danger. Lors d'un arrêt au feu rouge, aux signaux stop, etc., se placer derrière et non à côté d'un camion arrêté.
Attention aux voitures qui obliquent à droite : ne pas dépasser par la droite des véhicules qui ont l'intention d'obliquer à droite. L'automobiliste risque ne pas voir le cycliste et de lui couper le chemin.

ima39605.jpg (29541 octets)

Obliquer

Avant de changer de direction - aussi en dépassant ! - vérifier, par un coup d'œil en arrière, si les véhicules qui suivent admettent la manœuvre prévue. Manifester, clairement son intention par un signe de la main.

ima39606.jpg (16609 octets)
Lequel des trois cyclistes
signale le mieux son intention ?

Obliquer à droite

Donner à temps un signe de la main. Passages pour piétons situés sur la route dans laquelle on s'engage : accorder la priorité aux piétons.

ima39607.jpg (14854 octets)

Obliquer à gauche

Les erreurs commises en obliquant à gauche sont souvent à l'origine d'accidents. Donc : l'observation des règles mentionnées ci-après peut être vitale :

Sur la voie de présélection

  • coup d'œil en arrière
  • donner un signe bien visible de la main
  • circuler au bord droit de la voie

ima39608.jpg (17377 octets)

Sans voie de présélection
  • coup d'œil en arrière
  • donner un signe bien visible de la main
  • se mettre en ordre de présélection vers le milieu de la chaussée

ima39609.jpg (18205 octets)

Giratoires

 
  • A l'approche du giratoire, vérifier si une voiture arrive de la gauche. Celui qui se trouve dans le giratoire bénéficie de la priorité. «Se glisser», sans s'arrêter, juste devant ou derrière un véhicule déjà engagé dans le giratoire est interdit et dangereux.
  • Si l'accès au giratoire est libre, s'y engager à son tour, si possible sans s'arrêter, et sans donner de signe (pas de changement de direction).
  • Les cyclistes ont le droit de déroger à la règle de la circulation à droite (au bord droit de la chaussée). En particulier dans les petits giratoires, ils évitent ainsi des conflits avec des véhicules à moteur qui dépassent et qui sortent.
  • Signaler que l'on quitte le giratoire (changement de direction).
  • Lors de l'entrée et particulièrement lors de la sortie, faire attention aux piétons et leur laisser la priorité sur les passages protégés.

ima39610.jpg (15479 octets)

Accorder la priorité

Les cyclistes sont désavantagés par rapport aux véhicules à moteur. Leur équilibre est instable, leur vitesse souvent inférieure à celle des autres véhicules. Ils ne disposent ni d'habitacle ni de zone déformable les protégeant lors d'une chute. C'est pourquoi une stricte observation des règles de priorité est de rigueur. Il vaut mieux renoncer à faire valoir sa priorité que de courir le risque de se faire renverser par une auto.

Important :

  • respecter scrupuleusement l'arrêt prescrit aux signaux stop
  • au signal «Cédez le passage», accorder la priorité aux autres véhicules, ne pas s'engager «de force» dans la circulation

ima39611.jpg (13955 octets)

Freiner

Une bonne observation du trafic abaisse le risque de freinage d'urgence. Ne pas freiner dans les virages, réduire la vitesse avant de s'y engager. En cas de pluie : adapter sa vitesse et augmenter l'intervalle. Par temps de pluie, les chemins de freinage s'allongent considérablement (sabots de frein mouillés).
La pluie rend les rails, passages pour piétons, regards d'égouts, particulièrement glissants ! S'abstenir de freiner, ne pas effectuer de manœuvres risquées.

ima39612.jpg (18295 octets)

Passagers

Il est interdit d'emmener des passagers adultes sur le porte-bagages d'un vélo. Dès l'âge de 16 ans, on peut emmener des enfants de moins de 7 ans si le vélo est muni d'un siège adéquat. (Demander conseil dans un magasin spécialisé !)

ima39613.jpg (20872 octets)

Cyclotourisme

Voici quelques conseils pour un tourisme à vélo sans surprises désagréables :
  • Etudier l'itinéraire à l'avance ; chercher des routes peu fréquentées par le trafic motorisé (consulter les cartes spécialisées) ;
  • Prévoir suffisamment de pauses et des gîtes adéquats, surtout si des enfants sont de la partie ;
  • Prévoir un équipement adéquat : chaussures appropriées, vêtements légers pour le trajet, vêtements chauds, imperméable, en-cas, outillage, témoin de distance, catadioptres à fixer aux roues ;
  • Prévoir des sacs appropriés (éventuellement sac de montagne) pour le transport des équipements.

ima39614.jpg (22880 octets)

Le bpa vous souhaite bonne route - sans accident.

© Reproduction souhaitée avec indication de la source

ima39201.jpg (3228 octets)

bpa - Laupenstrasse 11 - Case postale - CH-3001 Berne - Tél. 031/ 390 22 22 - Fax O3l/ 390 22 30




retour_zap.gif (5643 octets)home.gif (2082 octets)