Thérapie environnementale

Un exemple tiré de la pratique quotidienne : ima38806.gif (13933 octets)

L'épouse d'un enseignant nous est adressée pour un examen de ses symptômes de démence. Les résultats des investigations font poser le diagnostic d'une maladie d'Alzheimer accompagnée d'humeur dépressive.

L'époux est fier de pouvoir rapporter qu'il passe chaque jour environ deux heures à faire des exercices de calcul avec sa femme, afin qu'elle apprenne de nouveau à calculer correctement. Il s'est avéré lors de l'examen neuro-psychologique que la patiente n'est plus capable de comprendre les chiffres. Nous avons essayé de faire comprendre au mari que sa femme ne pourrait plus jamais calculer, et qu'il serait plus utile d'exercer avec elle une activité qu'elle peut encore maîtriser, comme par exemple repasser du linge ou laver de la vaisselle, deux tâches que le mari lui avait reprises depuis quelque temps pour la décharger !

Le mari s'empressa de le faire, sa femme put reprendre ses activités de ménage habituelles, démontrant qu'elle les maîtrisait encore relativement bien, et l'humeur de la patiente s'améliora rapidement : bientôt elle ne fut plus déprimée et pouvait même se réjouir de nouveau de ce qu'elle pouvait tenir son ménage comme autrefois, même si elle devait parfois être discrètement soutenue par son mari.

Dès le début de la maladie, la partie la plus importante d'une thérapie environnementale est le conseil individuel et l'accompagnement thérapeutique du patient et de son entourage. Comme nous l'avons déjà mentionné, ce n'est qu'un observateur extérieur qui peut bien souvent identifier les facteurs qui conduisent à des situations problématiques. Le conseiller neutre peut alors, lorsque c'est souhaité, proposer les mesures de correction les plus appropriées. Au début de l'évolution d'une démence le traitement le plus utile pour le patient peut être par exemple un entraînement de la mémoire en groupe, alors que les proches trouvent dans les groupes d'entraide et de partage les conditions idéales pour échanger des points de vue, sentir de la compréhension et recevoir des conseils.

Avec la progression d'une démence de nouvelles mesures viennent s'ajouter aux conseils, à l'entraînement de la mémoire, au groupe de personnes concernées, et sont intégrées à la thérapie environnementale.

Prestations de service pouvant être utilisées dans une thérapie
environnementale en cas de démence.

• Conseils pour le cadre de vie du patient
  (patient, famille, médecin, personnel soignant et accompagnant)
• Entraînement de la mémoire
• Groupe de proches concernés
• Vacances Alzheimer
• Thérapie d'activation, mesures d'activation à domicile et en institution
• Activité physique : gymnastique, excursions, nage
• Thérapie par la peinture
• Promenade, danse (p. ex. le dancing Alzheimer à Zurich)
• Séjour bref en hôpital ou en institution pour décharger les proches
• Aide par les soins extrahospitaliers (SPITEX)

SOMMAIRE