Le traitement de la maladie d'Alzheimer par des médicaments

Il n'est pas encore possible à ce jour de traiter la cause de la maladie d'Alzheimer, puisque l'on ignore quelle est cette cause. Il semble bien que les destructions des cellules dans le cerveau entraînent une diminution généralisée du métabolisme cérébral, et que de nombreux systèmes de neurotransmetteurs sont touchés par le processus de dégénérescence. Comme les médicaments qui ont été développés jusqu'à maintenant ne peuvent pas corriger en même temps tous les déficits dus aux différents systèmes de neurotransmission, les résultats qu'on peut espérer des possibilités de traitement actuelles sont forcément modestes.ima38827.gif (12524 octets)

Pour l'instant on se limite à corriger les anomalies du métabolisme du cerveau dans le système cholinergique. Le messager chimique (neurotransmetteur) acétylcholine joue un rôle important dans le fonctionnement de la mémoire et dans tous les processus de pensée en général. Cette connaissance est à la base du développement de médicaments qui bloquent la cholinestérase. La cholinestérase est une enzyme qui détruit l'acétylcholine, et les médicaments qui empêchent l'effet de la cholinestérase agissent favorablement en augmentant la quantité d'acétylcholine à disposition. Les études réalisées avec ces médicaments ont montré une amélioration des fonctions intellectuelles des patients qui se trouvent dans les stades de début d'une maladie d'Alzheimer. Ainsi les progrès de la maladie sont un peu freinés.

On appelle nootropiques les médicaments qui stimulent le métabolisme du cerveau. De tels produits sont connus depuis longtemps,ima38828.gif (12068 octets) mais comme leur efficacité était contestée, ils sont moins prescrits maintenant qu'on dispose d'inhibiteurs de la cholinestérase. L'Office Fédéral des Assurances Sociales a inscrit trois inhibiteurs de la cholinestérase dans la Liste des spécialités : Aricept® (Pfizer), Cognex® (Warner-Lambert) et Exelon® (Novartis). Ces médicaments sont remboursés par les caisses maladie depuis août 1997. Avant de prescrire un tel médicament, le médecin est tenu de procéder à un examen médical approfondi. Le diagnostic étant posé et le médicament prescrit, le médecin doit vérifier tous les trois mois l'efficacité de son traitement. Si le traitement est inefficace, il doit être interrompu. Ces médicaments ne sont utiles que pour des patients qui se trouvent dans les stades de début de la démence. Si vous avez des questions spécifiques sur l'effet des différents médicaments, demandez donc à votre médecin.

SOMMAIRE