Prévenir le rhumatisme
Des postes de travail ergonomiques
  Ligue suisse contre le rhumatisme
  
L'informatique est un outil toujours plus utilisé dans notre monde moderne. On estime aujourd'hui à 1 million le nombre des écrans en Suisse. 
Certes, cette évolution constitue un progrès certain pour l'économie. Mais les personnes qui travaillent à l'écran se plaignent toujours plus souvent de douleurs aux épaules, à la tête, à la nuque, à la colonne vertébrale et aux poignets. Ces symptômes existent aussi bien sûr chez les personnes qui travaillent dans un bureau traditionnel, à une moindre fréquence cependant. 
Cette brochure a été conçue pour vous aider à organiser votre poste de travail de manière ergonomique. Ses conseils vous seront utiles pour améliorer vos conditions de travail, même si vous ne souffrez d'aucun symptôme. Car mieux vaut prévenir que guérir. 
Le travail à l'écran peut remplir deux fonctions principales : 
- la saisie des données : dans ce cas, le regard est le plus souvent dirigé sur les documents ; 
- la communication, qui consiste à échanger des informations : dans ce cas, le regard se concentre plutôt sur    l'écran et le travail des doigts sur le clavier est moins intense que lorsqu'il s'agit d'entrer des données. 
  
Interdépendance des différents éléments d'un poste de travail
Position assise, dossier incliné vers l'arrière
L'organisation idéale d'un poste de travail

1) Comment s'asseoir en respectant les règles ergonomiques 

Régler la hauteur de la chaise 
- S'asseoir tout au fond de la chaise, de manière à ce que la colonne lombaire soit bien soutenue. Les genoux ne doivent jamais être plus hauts que les hanches. 
- Le dos doit être soutenu sur toute sa longueur et le dossier de la chaise incliné de 10° à 20° vers l'arrière. C'est la meilleure position pour travailler à l'écran (fig.2). 

Régler la hauteur de la table 
  •  S'approcher de la table et y poser les avant-bras. Repousser le clavier à 10-20 cm du bord de la table. Pour que la position soit agréable, le coude doit être plié à 120° environ.
  •  Le support pour les pieds (fig.1) constitue un accessoire utile pour les personnes de petite taille.
Changer de position 
  •  Il est vivement conseillé d'interrompre la station assise toutes les trente minutes, en se levant pour faire quelques pas ou quelques exercices d'équilibre.
  •  Alterner les positions inclinées vers l'arrière et droite (siège redressé).
  •  S'organiser de manière à pouvoir effectuer en alternance les différentes tâches (position debout, position assise, déplacements).
2) Comment disposer l'écran 
  •  La distance entre les yeux et l'écran doit être de 50 à 80 cm.
  •  Le bord supérieur de l'écran doit se situer dans la ligne d'horizon des yeux ou légèrement en dessous (fig.3).
  • Pensez à répartir vos instruments de travail autour de vous de manière rationnelle (fig.4).
  •  La distance et l'inclinaison du support de documents doivent être identiques à celles de l'écran afin de limiter les efforts d'accommodation visuelle.
  •  L'écran doit être orienté de façon à ce que le texte soit bien lisible (netteté et stabilité des caractères).
  •  Il convient d'éviter les reflets tant sur l'écran que sur les documents. Pour ce faire, on peut incliner ou faire pivoter légèrement l'écran.
 
Distance entre les yeux et l'écran
Regard dirigé sur le document
Saisie de données
Regard dirigé sur l'écran
Communication
3) Où installer le poste de travail ? 

Eviter les trop grands contrastes d'intensité lumineuse 
  •  Le regard doit être parallèle à la ligne de la fenêtre, c'est-à-dire que celle-ci ne doit se situer ni devant ni derrière l'écran.
  •  Aucune fenêtre ne doit se trouver dans le champ de vision, afin d'éviter une intensité lumineuse trop contrastée.
  •  Fig.5 : faux. La fenêtre se trouve dans le champ de vision.
Aucune surface réfléchissante ni aucune fenêtre ne doivent se trouver dans la zone de réflexion de l'écran 
  •  Fig.6a : faux. La fenêtre provoque des reflets sur l'écran.
  •  Fig.6b : juste. Il n'y a pas de surface réfléchissante dans la zone de réflexion de l'écran.
4) Eclairage 
  •  Les grilles paralumes sont tout à fait indiquées. La puissance de l'éclairage devrait se situer entre 200 et 400 lux.
5) Rayonnement 
  •  D'après l'état actuel de nos connaissances, nous pouvons affirmer que les rayons UV et infrarouges ainsi que les rayons X et électromagnétiques ne font courir aucun risque à l'être humain.
6) Bruit 
  •  Afin de favoriser la concentration indispensable au travail à l'écran, il convient d'éliminer toutes les sources de bruit. 

Barbara Werner et Bettina Fischer, physiothérapeutes dipl.
Source : toutes les illustrations sont tirées du cahier 44022.d de la CNA.
Ligue suisse contre le rhumatisme, secrétariat : Renggerstrasse 71, 8038 Zurich
   Téléphone : 01 / 482 56 00   Téléfax : 01 / 482 64 39
Notice no F 114



........................................