ima17401.gif (4620 octets)

 

ima17402.gif (9922 octets)

DERMATITE ATOPIQUE = Eczéma

Atopie: prédisposition héréditaire à réagir de manière symptomatique (maladie) à divers allergènes, tels que la poussière de maison, les acariens, les pollens, les poils d'animaux, etc. Les affections réputées atopiques comprennent l'asthme bronchique allergique, le rhume des foins, la dermatite atopique et certaines formes d'urticaire.

ASPECTS CLINIQUES

Durant la première année de vie, les lésions eczémateuses apparaissent surtout sur le visage et le cuir chevelu. Plus tard, apparaissent les localisations typiques observées chez l'adulte, soit au niveau des plis de flexion des membres (coudes - poignets mains - creux poplités - chevilles). Parfois la peau réagit dans son ensemble par une dermatite atopique généralisée. Les lésions cutanées peuvent être présentes sous forme de papules souvent rougeâtres, avec formation de vésicules. Les plis sont grossiers, la peau s'épaissit et reste très sèche (xérose) dans les cas chroniques. Une démangeaison intermittente et souvent très forte est typique de la dermatite atopique avec son corollaire d'un important grattage. Ce dernier peut apporter un soulagement temporaire, mais il entraîne rapidement des lésions cutanées qui se surinfectent très souvent. Des ongles lisses et brillants sont un indice de fréquents grattages.

CAUSES

Un contact avec divers allergènes (poussière de maison - acariens - pollens - poils d'animaux aliments) peut aggraver la situation cutanée. Ces sensibilisations doivent être vérifiées par des tests d'allergie et divers tests de provocation alimentaire. Les corrélations entre des symptômes cliniques et le résultat des tests d'allergies ne sont cependant pas toujours très claires et la responsabilité directe d'un contact allergénique est moins souvent mise en évidence que dans le cas d'un asthme ou d'un rhume des foins. Une colonisation bactérienne est presque toujours présente (staphylocoques) et peut ainsi entretenir l'inflammation. Lorsqu'une sensibilisation est prouvée, des mesures d'éviction sont indiquées et doivent être rigoureuses.

COMPLICATIONS

A la suite du grattage, la peau peut rapidement se surinfecter, avec l'apparition de bulles purulentes et de croûtes. Chez un eczémateux, on redoute particulièrement les infections virales, telles que la varicelle, la variole et l'herpès. Lorsqu'une corticothérapie par voie générale est en cours, ces infections à virus peuvent avoir une évolution maligne.

PROGNOSTIC

La majorité (jusqu'à 80%) des enfants eczémateux voient leurs lésions cutanées disparaître durant la première décennie. Pour les autres, leur maladie de peau peut encore durer plusieurs dizaines d'années. Plus les lésions sont étendues pendant le premier âge, plus la durée et la sévérité de la dermatite atopique seront fortes. L’hérédité familiale atopique (rhume des foins - eczéma) est un facteur défavorable.

LESSIVES

Des résidus de produits de lessive peuvent irriter la peau, surtout au niveau du tronc. Il faut éviter les produits adoucissants et rincer le linge soigneusement avec de l'eau claire, en ajoutant une à deux cuillères de vinaigre au dernier rinçage.

Ne pas sécher le linge au grand air durant la saison pollinique !

COUPE DE CHEVEUX

Les cheveux peuvent irriter une peau enflammée, par exemple sur la nuque et derrière les oreilles. Ainsi une longueur de cheveux touchant la nuque et les oreilles ou des cheveux longs sont déconseillés. Il faut préférer des cheveux courts qui laissent la nuque et les oreilles libres pour permettre une bonne aération de la peau. Des cheveux peignés en arrière et attachés (catogan) sont acceptables.

HABILLEMENT

Les fils de laine irritent la peau et peuvent aggraver les nombreuses petites blessures dues à l'eczéma. Les matières synthétiques n'absorbent pas la transpiration et engendrent la macération. Ainsi, la laine et le perlon (synthétique) doivent être proscrits, alors que le coton, et dans la plupart des cas, la soie sont recommandés. Par-dessus ces matières, on peut porter des pulls en laine pour autant qu'ils n'entrent pas en contact direct avec la peau.

CHAUSSURES

L’eczéma atteint la peau des pieds de nombreux enfants. Il faut les maintenir très propres et éviter la transpiration. Des chaussures montantes et enveloppantes, tels que les bottes (caoutchouc ou cuir) sont à éviter, en leur préférant des souliers bas et des sandales.

Certaines pantoufles sont contre-indiquées. Un pied eczémateux doit éviter la chaleur et la saleté. Il faut donc s'abstenir de porter des pantoufles de feutre et fourrées. On leur préférera des pantoufles ouvertes en cuir ou en toile.

HYGIENE CORPORELLE

Une peau sale guérit moins vite. Cela concerne particulièrement les petits enfants, surtout lorsque l'eczéma prédomine sur les mains. La propreté et les soins de la peau sont importants selon le degré de l'atteinte cutanée.

La peau saine a un PH acide et cette acidité crée un "manteau protecteur" qui est en partie détruit en cas d'eczéma. L’utilisation d'un savon ordinaire, même s'il est qualifié de "savon pour bébé", est nuisible. Il faut utiliser des substituts de savon acide, sous forme liquide ou solide, tels que Eubos, Lactacyd, Satina, Precutan, Sebamed. Après le bain, il ne faut jamais frotter la peau, mais seulement l'éponger doucement pour lui laisser un taux d'humidité suffisant.

CONDITIONS METEOROLOGIQUES

Les situations météo chaudes et humides (apport d'air maritime tropical du sud-ouest) sont mal supportées. Une partie des enfants réagit défavorablement à un temps très froid et sec (air froid de Sibérie en hiver). Pendant ces jours-là une lubrification importante de la peau est indiquée si la peau est trop sèche et cassante.

SOINS DE LA PEAU

Une partie des enfants souffrant d'eczéma ont besoin de soins constants sur toute leur peau, quand elle est rêche, sèche et desquamante. Des onguents à base de cortisone ne se prêtent pas à la lubrification d'une peau sèche. Leur utilisation fréquente et en forte quantité peut être dangereuse. Trop de gras sur la peau est aussi nuisible et peut aggraver la situation. Le soi-disant mieux est parfois l'ennemi du bien ! Une lubrification avec une pommade ou une lotion adaptée devrait être recommandée par votre médecin ou votre pharmacien.

Une partie des enfants souffrant d'eczéma ont besoin de soins constants sur toute leur peau, quand elle est rêche, sèche et desquamante. Des onguents à base de cortisone ne se prêtent pas à la lubrification d'une peau sèche. Leur utilisation fréquente et en forte quantité peut être dangereuse. Trop de gras sur la peau est aussi nuisible et peut aggraver la situation. Le soi-disant mieux est parfois l'ennemi du bien ! Une lubrification avec une pommade ou une lotion adaptée devrait être recommandée par votre médecin ou votre pharmacien.

POMMADES ET CREMES

Elles doivent être prescrites par le médecin ou le pharmacien, en fonction de l'état de la peau. Celles qui profitent à un enfant, ne sont pas toujours aussi bonnes pour un autre. Les raisons d'une aggravation de l'eczéma ne sont pas toujours évidentes, mais les effets de pommades nouvellement prescrites ne peuvent pas toujours être jugés d'emblée. Une nouvelle préparation peut ainsi être d'abord appliquée à un seul endroit, par exemple au bras droit, pour pouvoir comparer son effet avec l'autre côté. La comparaison est pratiquement toujours possible, puisque l'eczéma se manifeste de la même façon des deux côtés du corps. Il n'existe pratiquement pas de produit qui puisse être toléré par tous les eczémateux.

POMMADES A BASE DE CORTISONE

Les préparations contenant de la cortisone et ses dérivés sont prescrites par le médecin. Elles maîtrisent de façon remarquable les fortes inflammations. Ces préparations ne doivent pas être utilisées durant des périodes prolongées et sur de grandes surfaces. Aucune pommade à base de cortisone ne peut être considérée sur la durée comme totalement inoffensive. Le traitement médical topique à base de corticoïdes doit être surveillé par un médecin ou un pharmacien.

PILULES ET INJECTIONS DE CORTISONE

L'arrêt de ce traitement est souvent suivi par des rechutes de l'eczéma. Ce genre de traitement est prescrit pour des cas particulièrement sévères. Lorsqu'un enfant eczémateux souffre également d'un asthme bronchique sévère, un traitement corticoïde par voie générale (pilule ou injection) est parfois nécessaire. Là aussi, le traitement sera prescrit et surveillé par un médecin.

BAINS MEDICINAUX

Ces bains sont actuellement très prisés mais il faut bien respecter leur prescription. La prudence est de mise: "trop c'est trop", car ils peuvent détériorer le manteau protecteur acide de la peau. Selon l'état de la peau, deux à trois bains complets hebdomadaires peuvent être utiles, rarement plus. La température de l'eau doit être de 35-36 degrés et sera toujours contrôlée avec un thermomètre adéquat.

ALIMENTATION

Un patient eczémateux peut aussi présenter une intolérance, voir une allergie alimentaire. Les aliments souvent mis en cause sont l'œuf, le poisson, les produits laitiers, les noix, les amandes, le soja et les agrumes. En cas d'allergie, ces produits alimentaires peuvent déclencher une urticaire, une atteinte respiratoire, voir un choc anaphylactique. Parfois il provoque des démangeaisons et aggrave l'eczéma par le grattage. En cas de suspicion de réactions alimentaires, il faut en parler au médecin ou au pharmacien et rechercher éventuellement l'aide d'une diététicienne.

ALLAITEMENT MATERNEL

Il faut allaiter l'enfant aussi longtemps que possible, idéalement au moins durant 6 mois.

Chez les familles à haut risque d'atopie, l'allaitement maternel prolongé s'est révélé être une mesure de prévention très intéressante, en particulier pour l’eczéma.

SITUATION FAMILIALE

Une vie de famille équilibrée et peu stressante permet à la peau de rester calme durant de longues périodes. Il faut éviter les situations hyperactives, par exemple en réveillant la famille suffisamment tôt le matin, on peut prévoir le temps nécessaire pour les soins corporels, le petit-déjeuner et la conduite de chaque membre de la famille à ses occupations journalières. On planifiera les activités familiales suffisamment tôt, pour que les visites, les sorties et les consultations chez le médecin aient lieu dans le calme. On s'efforcera d'organiser des rencontres familiales régulières au cours de la journée (repas, promenades, jeux, etc.) pour habituer l'enfant un rythme quotidien régulier.

Une vie de famille équilibrée et peu stressante permet à la peau de rester calme durant de longues périodes. Il faut éviter les situations hyperactives, par exemple en réveillant la famille suffisamment tôt le matin, on peut prévoir le temps nécessaire pour les soins corporels, le petit-déjeuner et la conduite de chaque membre de la famille à ses occupations journalières. On planifiera les activités familiales suffisamment tôt, pour que les visites, les sorties et les consultations chez le médecin aient lieu dans le calme. On s'efforcera d'organiser des rencontres familiales régulières au cours de la journée (repas, promenades, jeux, etc.) pour habituer l'enfant un rythme quotidien régulier.

PROJETS DE VACANCES

Il faut prévoir les vacances, en tenant compte des besoins de l'enfant, sans lui donner l'impression qu'il est la cause de certaines restrictions. Des vacances dans un endroit pauvre en acariens (frais, sec, au-dessus de 1200 m d'altitude) sont recommandées.

Les vacances en bord de mer sont aussi parfois favorables. L'influence positive ou négative d'un climat ne peut malheureusement pas être prévue d'avance.

INFORMATION ET ASSISTANCE

Entourez-vous d'une équipe médicale et pharmaceutique en qui vous avez confiance. Discutez avec elles les "bons conseils" des proches ou de la presse grand public. Ne rentrez pas à la maison sans avoir obtenu les réponses à toutes vos questions en particulier "Quel médicament dois-je prendre ?
A quel dosage ? Durant combien de temps ? "
et "Quelles mesures de prévention puis-je appliquer concrètement ? "

ima17402.gif (9922 octets)



Adresse de contact

Association suisse des parents
d'enfants asthmatiques et allergiques

Secrétariat central

Schaufelgrabenweg 28

3033 Wohlen b. Bern

Téléphone, Téléfax 031 829 00 42

Nous remercions le Dr H.S. Varonier pour le soutien médical et les pharmacies Self Care
pour le soutien financier apporté à la réalisation de cette documentation
.