Connaître le cancer pour mieux le vaincre

Réduisez votre risque d'être atteint d'un cancer !

En Suisse, près de 17 000 personnes meurent chaque année du cancer. Un décès sur quatre est imputable à une maladie cancéreuse. Ces chiffres sont trop élevés car la mortalité due au cancer pourrait être diminuée par une meilleure connaissance de la maladie. S'il existe aucune protection sûre contre les maladies cancéreuses, vous pouvez diminuer vos risques en modifiant vos habitudes. Il est possible également de détecter certaines maladies au stade précoce en pratiquant un auto-contrôle, ce qui augmente les chances de guérison. Consultez votre médecin ou la Ligue contre le cancer.

ima6403.gif (50320 octets)

Devenez et restez non-fumeur

Le cancer du poumon provoque chaque année à lui seul 3000 décès. Il est provoqué essentiellement par le tabac, qui est aussi le principal facteur de risque des maladies cardio-vasculaires et l'une des causes du cancer de la bouche, du larynx, de l'oesophage, des reins et de la vessie. Si personne ne fumait, la mortalité due au cancer diminuerait globalement de 25 pour cent, celle due au cancer du poumon de 80 à 90 pour cent. La fumée est également toxique pour le foetus et les fumeurs (involontairement) passifs. 

ima6404.gif (51271 octets)

Modérez votre consommation de boissons alcooliques

La consommation élevée d'alcool est nuisible à la santé en général et augmente le risque d'un cancer de la bouche, de la gorge ou de l'oesophage. Si vous fumez, vous augmentez encore ce risque. L'alcool a également des effets néfastes sur le foie et peut favoriser l'apparition d'un cancer du colon. Très riches en calories, les boissons alcoolisées font en outre grossir. Enfin, il ne faut pas oublier que l'alcool est la cause de nombreux accidents.

ima6405.gif (48619 octets)

Evitez les coups de soleil et les expositions prolongées

Le moindre coup de soleil provoque des lésions cutanées parfois invisibles mais durables, pouvant provoquer un cancer de la peau 20 ou 30 ans plus tard. Les enfants et les personnes blondes au teint clair sont tout particulièrement menacés.

La progression du mélanome (cancer de la couche pigmentée de la peau, d'où sa couleur noire) dépasse aujourd'hui celle de tous les autres cancers. C'est pourquoi vous devez, vous et vos enfants, rester à l'ombre entre 11 heures et 15 heures (heure d'été), lorsque le rayonnement solaire est très élevé. Le reste de la journée, surtout si vous travaillez en plein air et même à la plage, protégez-vous à l'aide d'un chapeau, d'une chemise ou d'un vêtement couvrant, sans oublier de mettre une crème solaire sur votre peau. Choisissez un indice de protection élevé, efficace à la fois contre les rayons UVA et UVB. Vous aiderez ainsi votre peau à conserver plus longtemps sa santé et sa jeunesse.

ima6406.gif (36275 octets)

Respectez les prescriptions de sécurité en vigueur sur votre lieu de travail

Certaines substances favorisent l'apparition du cancer si elles sont utilisées à hautes doses. Les substances cancérogènes pénètrent dans le corps par le tube digestif, les organes respiratoires ou la peau. Certaines sont plus dangereuses que d'autres. Citons les plus connues, par ordre alphabétique: l'amiante, les composés de l'arsenic, le benzène, le charbon, le chlorure de vinyle, la fumée du tabac, le goudron, les huiles et les huiles de moteur, le nickel, les nitrosamines, le tabac à chiquer, etc. Si vous manipulez ces substances pendant votre travail ou si vous vivez à leur contact, vous devez appliquer les mesures de protection et les recommandations en vigueur. N'oubliez pas que les rayons ultraviolets et ionisants ont eux aussi une action cancérogène. En cas de doute, adressez-vous à la CNA qui vous donnera toutes informations utiles.

ima6407.gif (54155 octets)

Consultez votre médecin dès l'apparition de signes suspects

Vous devez consultez un médecin si vous remarquez sur votre corps une enflure inhabituelle ou des modifications cutanées, si vous saignez anormalement, si vous souffrez d'une toux ou d'un enrouement chronique, de troubles digestifs persistants, et si vous constatez une perte de poids inexpliquée. Ces symptômes sont souvent provoqués par une maladie bénigne, mais peuvent aussi être le signe d'un cancer. Il ne faut pas les ignorer, car les chances de guérison sont beaucoup plus grandes lorsque la maladie est détectée au stade précoce.

Recommandations particulières à l'attention des femmes:
prenez rendez-vous tous les deux à trois ans chez votre médecin pour un examen gynécologique.
En Suisse, la mortalité due au cancer du col de l'utérus a considérablement diminué depuis que les femmes se font examiner régulièrement par leur gynécologue. Le frottis permet en effet de détecter le cancer suffisamment tôt pour que les chances de guérison soient presque totales. Vous devez vous faire suivre régulièrement, même après la ménopause. Le médecin examinera aussi vos seins, pour détecter la présence de nodules anormaux, et vous proposera dans certains cas une mammographie (cf. chapitre ci-dessous).

ima6408.gif (50035 octets)

Examinez vos seins une fois par mois

Le cancer du sein est la maladie cancéreuse la plus fréquente chez la femme. Le dépistage précoce permettant d'augmenter les chances de guérison, vous devez examiner vous-même vos seins une fois par mois. Faites-le juste après les règles, car la glande mammaire se modifie au cours du cycle menstruel et présente parfois des indurations qui peuvent susciter des craintes inutiles. Après la ménopause, choisissez un jour fixe, par exemple le premier ou le dernier jour du mois. Consultez votre médecin si vous remarquez ou palpez une modification de vos seins. Les nodules sont généralement bénins (kystes ou adénofibrome) mais doivent être examinés par un médecin, seule personne compétente pour poser un diagnostic. Si vous avez plus de cinquante ans, faites pratiquer une mammographie tous les deux ou trois ans. Cet examen ne comporte pratiquement aucun risque pour la santé. 

ima6409.gif (45898 octets)

ima6410.gif (49326 octets)

Consommez une nourriture variée et équilibrée

La consommation d'aliments variés, pauvres en graisses mais riches en vitamines et en fibres, diminue les risques de cancer du colon. Pour digérer les aliments, il faut d'abord bien les mâcher. Les boissons et les aliments trop chauds augmentent le risque de cancer. Prenez donc le temps de savourer vos repas en toute tranquillité. Mangez régulièrement des fruits, des crudités, des légumes et des céréales complètes. Limitez votre consommation de graisses, de farine blanche et de sucre, en faisant particulièrement attention aux graisses cachées dans la charcuterie et la pâtisserie. Une nourriture équilibrée vous permettra également de maintenir votre poids dans des limites raisonnables et à diminuer ainsi vos risques de cancer.

 

Pour conserver votre santé et diminuer vos risques d'être atteint par un cancer, commandez sans tarder les brochures que la Ligue suisse contre le cancer met gratuitement à votre disposition.

  • "Les plaisirs se goûtent - La fumée s'envole", ou pourquoi et comment arrêter de fumer.
  • "15 secondes pour réfléchir", ou mieux comprendre la dépendance engendrée par le tabagisme et ses conséquences.
  • "Cancer et alimentation", ou apprendre à diminuer les risques de cancer en choisissant une alimentation équilibrée (cette brochure ne contient pas de recettes).
  • "Observer - Prévenir", ou comment pratiquer l'autopalpation des seins.
  • "Le soleil et votre peau", ou comment diminuer le risque de cancer de la peau.

Pour recevoir gratuitement ces brochures, il vous suffit de composer le 157 30 05. (frs. 1.40 la minute)

 

 

La Ligue contre le cancer de votre région

AARGAU

Aargauische Krebsliga
Buchserstrasse 19, 5000 Aargau
Tél. 064 24 08 86
PC 50-12121-7

BASEL-BASELLAND

Krebsliga beider Basel
Dufourstrasse 5, 4052 Basel
Tel. 061 272 16 60,
PC 40-28150-6

BERN

Bernische Krebsliga
Marktgasse 55, Postfach
3000 Bern 7
Tel. 031 312 35 39,
PC 30-22695-4

FRIBOURG

Ligue fribourgeoise contre le cancer
Route des Daillettes 1
1709 Fribourg
Tél. 037 24 99 20,
CCP 17-6131-3

GENEVE

Ligue genevoise contre le cancer
Place des Philosophes 10
1205 Genève 4
Tél. 022 322 13 33,
CCP 12-380-8

GLARUS

Krebsliga des Kantons Glarus
Kantonsspital, 8750 Glarus
Tel. 058 63 33 33,
PC 87-2462-9

GRAUBÜNDEN

Bündner Krebsliga, Chur
Ottostrasse 25, 7000 Chur
Tel. 081 22 50 90,
PC 70.1442-0

JURA

Ligue jurassienne contre le cancer,
Rue Es Crès 17,
2764 Courrendlin
Tél. 066 35 67 70
CCP 25-84404-0 SBS Delémont

NEUCHATEL

Ligue neuchâteloise contre le cancer,
Rue de la Maladière 35
2000 Neuchâtel
Tél. 038 21 23 25,
CCP 20-6717-9

SCHAFFAUSEN

Schaffhauser Liga für Krebsbekämpfung,
Kantonsspital
8208 Schaffhausen
Tel. 053 84 33 33,
PC 82-3096-2

SOLOTHURN

Krebsliga des Kantons Solothurn
Dornacherstrase 33
4500 Solothurn
Tel. 065 22 58 68,
PC 45-1044-7

ST.GALLEN-APPENZELL

Krebsliga St. Gallen-Appenzell
Rorschacherstrasse 15
9000 St. Gallen
Tel. 071 25 01 01,
PC 90-15390-1

THURGAU

Thurgauische Krebsliga
Rathausstrasse 30,
8570 Weinfelden
Tel. 072 22 61 11,
PC 85-4796-4

TICINO

Lega ticinese contrs il cancro
Via L. Colombi 1,
6500 Bellinzona
Tel. 092 26 35 25,
CCP 65-126-6

VALAIS

Ligue valaisanne contre le cancer
Aveneu du Midi 10,
1950 Sion
Tél. 027 22 99 71,
CCP 19-340-2
Spitalstrasse 5, 3900 Brig
Tel. 028 23 40 40

VAUD

Ligue vaudoise contre le cancer
Boîte postalw 17,
1011 Lausanne
Tél. 021 314 31 61,
CCP 10-22260-0

ZENTRALSCHWEIZ

Zentralschweizerische Krebsliga
Frankenstrasse 3,
6003 Luzern
Tel. 041 23 25 50,
PC 60-13232-5

ZUG

Krebsliga des Kantons Zug
Poststrasse 18, 6300 Zug
Tel. 042 25 35 40,
PC 80-56342-6

ZÜRICH

Krebsliga des Kantons Zürich
Klosbachstrasse 2,
8032 Zürich
Tel. 01 383 05 07,
PC 80-868-5

LIECHTENSTEIN

Krebs-Hilfe Liechtenstein
Postfach 276, Beckagässli 6
FL-9490 Vaduz,Tel. 075 233 18 45, PC 90-4828-8

 

ima6402.gif (2736 octets)

Ligue suisse contre le cancer,

Monbijoustrasse 61, case postale 8219, 3001 Berne,

tél. 031 370 12 12, CCP 30-4843-9