ima17816.gif (41304 octets) Avalanches.

Dangers de mort !

Les avalanches - plus que de la neige

Le danger d'avalanche résulte de l'interaction entre de nombreux facteurs naturels tels que le terrain, la hauteur de neige fraîche, le vent, la stratification du manteau neigeux et la température.

Tous les adeptes des sports d'hiver qui aiment laisser leurs traces sur les pentes de neige vierge doivent connaître la signification élémentaire de ces facteurs.

ima17802.gif (27640 octets)

Terrain

Le danger d'avalanche augmente avec la déclivité de la pente. Les avalanches peuvent déjà se produire sur des pentes de 30°. Les pentes à l'ombre sont plus exposées au risque d'avalanche que celles ensoleillées.

Demi-longueur du bâton = 30° environ

ima17803.gif (26450 octets)

Neige fraîche et vent = danger d'avalanche maximal!

Plus la couche de neige fraîche est importante, plus grand est le danger d'avalanche. Le premier jour de beau temps après une période de mauvais temps est toujours particulièrement critique. Lors de chutes de neige accompagnées de vent, la neige est emportée en tourbillons et déposée dans les pentes abritées. Les corniches de neige sur les crêtes signalent souvent de telles accumulations de neige soufflée.

ima17804.gif (25477 octets)

Manteau neigeux

Le poids du manteau neigeux engendre d'énormes forces de cisaillement auxquelles les différentes strates n'opposent souvent qu'une résistance insuffisante.
Dans une pente avalancheuse, de très faibles charges supplémentaires, telles que le poids d'un skieur par exemple, suffisent généralement pour rompre l'équilibre et déclencher une avalanche.
Des avalanches de plaques de neige récentes ou des "bruits" sourds dans une pente de neige vierge sont des signaux d'alarme manifestes qui indiquent une situation avalancheuse particulièrement dangereuse.
Un manteau neigeux peu important n'implique pas un faible danger d'avalanche - au contraire!

Température

De basses températures après des chutes de neige peuvent retarder la consolidation du manteau neigeux et maintenir ainsi le danger d'avalanche pendant une période prolongée. Des températures croissantes réduisent la résistance du manteau neigeux et augmentent le danger d'avalanche à court terme; avec le temps, elles favorisent par contre la consolidation du manteau neigeux, ce qui réduit généralement le danger d'avalanche. Au printemps, le danger d'avalanche augmente souvent au cours de la journée avec le réchauffement progressif et l'ensoleillement. Si en cours de journée, la neige devient lourde et mouillée, le danger d'avalanche peut augmenter fortement.

La pente avalancheuse typique est raide, à l'ombre, proche d'une crête et couverte de neige soufflée.

Les avalanches les plus dangereuses sont celles dites de plaque de neige. En quelques secondes, une pente entière se met en mouvement par augmentation de la charge ou par diminution de la résistance. Les victimes sont immédiatement emportées et souvent entièrement ensevelies.

Danger d'avalanche = danger de mort!

Le danger d'avalanche équivaut à un danger de mort. Dans une avalanche, la cause de décès la plus fréquente est l'asphyxie; quelques victimes seulement succombent à des blessures ou à l'hypothermie. La probabilité d'être retrouvé vivant diminue très vite: après une heure, seule une personne ensevelie sur trois est retrouvée vivante. Il n'y a donc qu'une façon d'échapper à la mort dans une avalanche:

L’accident ne doit pas se produire!

Danger d'avalanche

Le bulletin des avalanches ne peut pas tenir compte des risques locaux. Les responsables des services de pistes et de sauvetage évaluent le danger d'avalanche en permanence et mettent en garde contre le risque encouru dans le domaine skiable non contrôlé au moyen d’une signalisation adéquate (souvent pourvue d’un feu clignotant) ou barrent les pistes, les itinéraires à ski et les chemins skiables menacés. Le terrain en dehors des pistes et itinéraires à ski est à considérer comme domaine skiable non contrôlé, qui n’est ni balisé, ni protégé des dangers inhérents à la montagne.

ima17810.gif (12667 octets)

En cas de doute sur le balisage et la protection des dangers inhérents à la montagne, ou pour savoir si une descente à ski fait partie du domaine skiable contrôlé, vous êtes mis en garde par ce tableau.

ima17805.gif (10181 octets)

A partir du degré de danger marqué vous êtes avertis à la station de départ par le panneau de mise en garde "Danger d'avalanche" et le signal lumineux avec feu clignotant.

ima17809.gif (687 octets)

Ne quittez en aucun cas les descentes à ski balisées ouvertes.

ima17806.gif (9008 octets)

ima17817.gif (1831 octets)ima17808.gif (1035 octets)

En cas de danger d'avalanche, les pistes, itinéraires à ski et chemins skiables sont barrés:

rouges dans le terrain par des signaux de barrage complétés par des cordes et des fanions

sur les tableaux d'orientation par des écriteaux rouges ou des feux lumineux

ima17809.gif (687 octets)Ne traversez ou ne parcourez en aucun cas des pistes, des itinéraires à ski ou des chemins skiables barrés.

ima17807.gif (7119 octets)

Le Bulletin d'avalanches

En Suisse, le bulletin d'avalanches est établi par l'institut fédéral pour l'étude de la neige et des avalanches du Weissfluhjoch/Davos (ENA). Le bulletin tient compte de toutes les régions des Alpes suisses. Le bulletin d'avalanches est toujours subdivisé en quatre parties : situation générale, manteau neigeux, degrés de danger et tendance.

Le bulletin d'avalanches paraît en français, en italien et en allemand du début de l'hiver au printemps. En cas de besoin, il est actualisé quotidiennement. On peut en prendre connaissance au no de téléphone 187. Pour obtenir le texte français à partir d'une région italophone ou germanophone, il suffit de composer préalablement un indicatif de la région romande (p. ex. 022 187). De l'étranger, il faut ajouter l'indicatif pour la Suisse

(p.ex. depuis la France : 19 - 41 22 187).

De plus, le bulletin d'avalanches peut être consulté par:

- Télétext: page 199

- Vidéotex/Météotex: *SMA#, neige et avalanches

- Internet: http://www.slf.ch/slf.htmi; gopherwsl.ch

- Téléfax sur demande: 157 33 872

- Téléfax (abonnement)

ima17811.gif (37025 octets)

Echelle européenne de danger d'avalanche

Degré de danger Conséquences pour des personnes hors pistes / recommandations.
1
faible
En général, conditions sûres.
2
limité
Conditions favorables, pour la plupart. La prudence est surtout conseillée lors de passage sur des pentes raides d’expositions et d’altitude indiquées dans les bulletins.
3
marqué
Conditions partiellement défavorables. L’appréciation du danger d’avalanche demande de l’expérience. Eviter autant que possible les pentes raides d’exposition et d’altitude indiquées dans les bulletins.
4
fort
Conditions défavorables. L’appréciation du danger d’avalanche demande beaucoup d’expérience. Se limiter aux terrains peu raides; considérer les zones de dépôt d’avalanches.
5
très fort
Conditions très défavorables. La renonciation est recommandée.
Les zones menacées par les avalanches sont généralement décrites de manière plus détaillée dans le bulletin d'avalanches (altitude, exposition, topographie etc.).

Les degrés de danger sont valables uniformément dans toute la région des Alpes.

Version abrégée du Guide d'interprétation d fédéral pour l'étude de la neige et des avalanches, Weissenfluhjoch/Davos, no 50, 1994.

Terrain non contrôlé

ima17812.gif (2344 octets)
  • Vous skiez à vos propres risques et périls.
  • Respectez la nature. Ménagez la forêt et le gibier.
  • Observez le bulletin d'avalanches, les prévisions météorologiques, ainsi que les mises en gardes des services de pistes et de sauvetage.
  • Ne skiez jamais seul.
  • Portez un détecteur de victimes d'avalanche* et commutez-le sur émission, emportez une pelle à neige.
  • Ne suivez pas de traces inconnues qui mènent dans une zone peu familière.
  • Traversez les zones suspectes un à un; observez les autres membres du groupe.
  • En cas de doute, renoncez au hors piste.

* Les appareils de recherche électroniques ou le ballon d'avalanche ABS n'offrent aucune protection contre les avalanches; dans des circonstances idéales, ils permettent tout au plus de s'en sortir à bon compte. Les adeptes des sports d'hiver équipés d'un tel système sont soumis aux mêmes règles de sécurité que les autres!

Apprendre

Celui qui apprend à évaluer correctement le danger d'avalanche peut mieux se protéger et appréciera d'autant mieux son sport favori!

Dans le domaine des avalanches, il existe des cours de formation ou de perfectionnement proposés par les organismes suivants: Club Alpin Suisse, guides de montagne, écoles d'alpinisme, Fédération Suisse des Amis de la Nature, Fédération suisse de ski ou Jeunesse + Sport (pour enfants et adolescents de 10 à 20 ans).

ima17813.gif (47708 octets)

Accident d’avalanche

Par un comportement adéquat, chaque adepte des sports d'hiver témoin d'un accident d'avalanche peut contribuer à sauver des vies. Pour cela il faut :

ima17812.gif (2344 octets)

1. Organiser immédiatement les secours
  • Explorer le cône d'avalanche en dessous des points de disparition des personnes ensevelies en regardant et en écoutant.
  • Si l'on dispose de détecteurs électroniques (DVA), rechercher immédiatement les disparus.

2. Prodiguer les premiers secours

  • Libérer la tête et la poitrine des personnes retrouvées, dégager les voies respiratoires, pratiquer la respiration artificielle (bouche à nez).
  • Protéger les victimes du froid.

3. Appeler les secours

  • Alerter la Garde aérienne suisse de sauvetage Rega (01 383 11 11) ou la police cantonale (1 17) ou
  • annoncer immédiatement l'accident à la station de remontées mécaniques la plus proche.

Annonce d'accident d'avalanche

  • Qui annonce d'où?
  • Que s'est-il passé?
  • Où et quand l'accident s'est-il produit?
  • Combien de personnes ont été ensevelies?
  • Quelles mesures ont déjà été prises sur les lieux de l'accident?
  • Une autre aide a-t-elle déjà été demandée?
  • Où peut-on atteindre la personne qui a annoncé l'accident?

ima17814.gif (47889 octets)

En collaboration avec :

Institut fédéral pour l'étude de la neige et des avalanches Weissfluhjoch/Davos (ENA)

Ecole fédérale de sport de Macolin (EFSM)

Fédération Suisse des Amis de la Nature (FBAN)

Club Alpin Suisse (CAS)

Armée suisse (Gr aval 1, CICM)

Association Suisse des Ecoles d'Alpinisme (ASEA)

Association Suisse des Guides de Montagne (AGMS)

Inter-association suisse pour le ski (IASS)

Commission suisse pour la prévention des accidents sur les descentes à ski et les pistes de ski de fond (SKUS)

Garde Aérienne Suisse de Sauvetage (Rega)

Association des écoles suisses de ski (AESS)

Fédération suisse de ski (FSS)

Fondation Suisse pour Explorations Alpines (FSEA)

Association suisse de snowboard (SSBA)

Association suisse pour l'enseignement du snowboard (SSSB)

Association suisse des entreprises de transport à câbles (ASC)

ima17815.gif (58276 octets)

©Reproduction souhaitée avec indication de la source

Bpa - Laupenstrasse 11 - Case postale - CH-3001 Berne - Tél. 031 390-22-22 - Fax 031 390-22-30