Quels sont les symptômes de la maladie ?

Les signes d'une arthrose n'impliquent pas nécessairement que le patient ressentira des douleurs. Comme nous l'avons déjà dit, de nombreuses personnes - même parmi les jeunes - dont les radiographies de certaines articulations révèlent des signes d'arthrose ne souffrent pas.

Les douleurs

La première gêne qui se manifeste est la douleur. Elle évolue peu à peu. Les douleurs se déclarent surtout lorsque la personne atteinte se mobilise et lorsque l'articulation subit une charge ; elles peuvent augmenter au cours de la journée. Parfois, les douleurs apparaissent lorsque la personne se mobilise après un moment de repos, dans ce cas, on parle de «douleurs de mise en route». A un stade plus avancé, l'articulation est parfois moins mobile et la douleur peut survenir aussi bien au repos que dans la nuit. La douleur se manifeste au niveau de l'articulation. L’arthrose de la hanche peut entraîner des douleurs au niveau de l'aine, elles peuvent irradier dans la cuisse, la fesse ou le genou.

Les raideurs

En plus des douleurs, les patients souffrent souvent d'une raideur au niveau de l'articulation malade, notamment après un moment de repos. Une personne peut, par exemple, ressentir une certaine raideur au moment du mouvement, après être restée longtemps en position assise. Dans ce cas, on parle de «raideur de mise en route». En raison de cette raideur, la personne peut avoir du mal à se lever d'une chaise. Cette raideur disparaît quand la personne se met en mouvement.

La limitation des mouvements

Une articulation douloureuse et raide fonctionne moins bien. En fonction des articulations atteintes de la maladie, certains mouvements ne peuvent plus être exécutés, ou le sont avec plus de difficultés ; cela dépend des articulations atteintes par la maladie. Une arthrose des genoux ou des hanches peut rendre la marche difficile ou la position assise pénible. Il peut également devenir difficile d'enlever ses chaussures ou ses chaussettes. En cas d'arthrose de l'épaule, monter le bras très haut peut poser des problèmes. Du fait d'une articulation moins performante et d'une atteinte des muscles annexes, l'articulation peut perdre de sa stabilité. Dans ces conditions, le patient peut se sentir instable et craindre la chute.

Les mouvements provoquent un bruit de craquement

Le cartilage étant abîmé, les extrémités manquent d'élasticité en se mobilisant l'une par rapport à l'autre. Cela peut provoquer un bruit de craquement ou de frottement. Ce bruit n'est pas révélateur du degré de gravité de la maladie et des bruits semblables peuvent également se manifester lorsque les articulations sont saines.

Les inflammations articulaires

Une arthrose - surtout dans le cas d'une arthrose des genoux et des doigts - peut entraîner des inflammations articulaires. Dans ce cas, l'articulation est douloureuse, chaude et enflée. Ces inflammations sont en rapport avec l'arthrose et ne sont pas synonymes d'arthrite rhumatoïde.

Modification de la statique corporelle

A un stade évolué de la maladie, la position des os peut se modifier. Cela risque de favoriser le développement, par exemple, de jambes arquées ou de genoux cagneux. Une arthrose des hanches peut occasionner une différence de longueur entre les deux jambes.